Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport de situation du COSEPAC sur le meunier de Salish au Canada 2002

Répartition mondiale

Le meunier de Salish fréquente les cours d'eau de la vallée du bas Fraser et du Puget Sound, dans l’État de Washington (figures 2, 3 et 4), y compris deux lacs près du Puget Sound et vraisemblablement un marécage dans l’État de Washington (Blood, 1993; McPhail, 1986). La rétention des eaux de la Nooksack en amont durant le Pléistocène a probablement permis au meunier de Salish de se disperser dans la vallée du bas Fraser en Colombie-Britannique, comme cela a pu se produire dans le réseau de la rivière Sumas, quoique ce dernier phénomène reste à confirmer (voir le tableau 2). McPhail et Taylor (1999) ont analysé des spécimens provenant des eaux canadiennes ainsi que des lacs Twin, de la rivière Green, du lac Whatcom et du lac Cushman, dans l'État de Washington. 

Répartition canadienne 

Avant les premières mentions concernant les meuniers de Salish (McPhail, 1987), Scott et Crossman (1974) avaient présumé que les meuniers présents dans le bas Fraser étaient des meuniers rouges. Ces deux poissons ont été considérés comme allopatriques, mais il conviendrait d’examiner davantage la possibilité de contacts

Tableau 2 : Répartition du meunier de Salish en Colombie-Britannique (voir la figure 4). 
Nota :- On confond parfois le ruisseau Chilliwack avec la rivière du même nom. Les grands cours d'eau suivants se jettent dans le Fraser ou le détroit de Georgia séparément (figure 4) : « A » = rivière Campbell; « B », - par l’intermédiaire de la rivière Nooksack, Washington; « C », dans le Fraser depuis le sud; « D », dans le Fraser depuis le nord. Les populations en caractères gras ont servi aux comparaisons morphométriques et moléculaires entre le meunier de Salish et le meunier rouge (McPhail et Taylor, 1999). 
BassinMasse d'eauMcPhail, 1984Pearson, 1998aPearson comm. pers., 2001-02 
   

nbre d'échant.


Localités sur la carte
Longueur de l'habitat de ruiss.


Analyse
 
A – Riv. CampbellRiv. CampbellDisparu (dernière mention 1976) Aucune obs.Données inéditesDisparu 
 B – Riv. Nooksack.Ruis. Cave.Voir bassins « B » ci-dessous5Présent – 2 sitesVoir « B » ci-dessousVoir bassins « B » ci-dessous
B -     « Ruis. Bertrand.Juvéniles 1983?2 sites3,2 km?Présent 
B -     « Ruis. PepinOui149 sites6 kmPlus nombreux qu'on ne le croyait 
B -    « Ruis. FishtrapAucun meunier1012 sites11 kmNon discuté 
C – Riv. SalmonRiv. SalmonAujourd'hui dans les eaux d'amont96 sites9 kmBien connu 
C – Ruis. ChilliwackRuis. SemmihaultAucune mentionAucune mention1 site ?1 km ?Probablement en difficulté 
C – Ruis. ChilliwackRuis. AtchelitzAucune mentionAucune mention1 site ?1 km?Nouvelle découverte 
C – Riv. Vedder. Ruis. SalweinTrouvé en 1984Aucune mention1 site ?1 km?Présumé disparu – trouvé l'an dernier 
M – S. du lac HarrisonRuis. MiamiAucune mentionAucune mentionAucune mention1 km ?Nouveau, aucun relevé 
 Habitat de ruisseau total approximatif actuel en km= 34 km  
* « Semmihault » orthographié « Semiault » par Pearson (1998a et b). 

 

historiques entre eux, notamment depuis la découverte de meuniers de Salish dans le ruisseau Miami, un tributaire du lac Harrison, dans la portion est de la vallée du bas Fraser (Pearson, comm. pers., 2001). Des meuniers rouges à l’état d’alevins et d’adultes sont inévitablement entraînés dans le Fraser de temps à autre, et pourraient constituer des sources potentielles de flux génétique vers les populations de meunier de Salish, s'il y a reproduction. Si, d’après McPhail et Taylor (1999), le meunier de Salish et le meunier rouge sont séparés par une distance de 60 km sans preuve d'introgression génétique, la présence de cette population dans le ruisseau Miami rétrécit cette distance linéaire à 26 km (de 30 à 40 milles de ruisseaux et de rivières). La Fisheries Data Warehouse (2002) de la Colombie-Britannique fait état de la présence de meuniers rouges dans les rivières Alouette et Pitt ainsi que dans le bas Fraser (tableaux 3 et 4). Malheureusement, avant 2000, aucun programme comme le programme d'assurance de la qualité du B.C. Fisheries n’était en place pour confirmer les identifications sur le terrain, et on sait que les erreurs d’identification ont atteint de 20 à 25 p. 100 chez certains contractuels (Peden, comm. pers., 2002; et aussi, McPhail, comm. pers., 2002).

Tableau 3 : Mentions de meuniers rouges figurant dans la page Web du B.C. Ministry of Sustainable Resource Management : « http://www.bcfisheries.gov.bc.ca/fishinv/ ».Mentions pour le Fraser, région 2 (MPO district 1, sous-district 29J, code de bassin 100). En général, l'identification des meuniers dans la vallée du bas Fraser n'est pas assez fiable (commentaire dans le texte). Cela montre bien la nécessité de mettre en place un processus de référencement pour la vérification des mentions de meuniers dans le bas Fraser afin d'exercer un suivi sur le degré de contact et d'hybridation potentiels (le cas échéant) entre le meunier de Salish et le meunier rouge.
Nom répertoriéConsultantCarte 1Point 1Type 1Carte 2Point 2Type 2Réf. et datesIdentificateur de la masse d’eau
Riv. AlouetteAucun poisson capturé092G02229C   HQ2030
1er fév. 1998
00000LFRA
Fraser 093B085018U093B085019D5058
1er jan. 1992
00000TABR
Fraser 093B155001U093B165018D5058
1er jan. 1992
00000TABR
Fraser 093G0210P   HQ0453,
1er jan. 1989
00000TABR
Fraser 093G0211P   HQ0453,
1er jan. 1989
00000TABR
Fraser 093G025008U093G025009D5058,
1er jan. 1992
00000TABR
Fraser 093I049P   HQ0453,
1er jan. 1989
00000TABR
Fraser  1W   FHQ001,
1er fév.1948
FHQ002,
1er fév.1973
00000TABR
Riv. Pitt 224W1   EW070,
1er jan. 1994
00000LFRA
Riv. PittTriton Environ. Consultants/ FDIS093G.017     10/7/98Marais Tilbury
Rivière et lac PittTriton Environ. Consultants/ FDIS092G07     10/2/81Marais Widgeon

Selon Rosenfeld (2000), le bassin de la Sumas pourrait avoir autrefois relié les populations des bassins de la Vedder (c.‑à‑d. du ruisseau Salwein) et de la Nooksack. Ces bassins, qui offraient probablement des habitats convenables avant l’exploitation agricole de la région, auraient été ouverts au drainage de la Nooksack pendant les crues. Rosenfeld pense encore que de nombreux ruisseaux de la région à l'étude pourraient aussi avoir offert des habitats convenables et s’être prêtés à la colonisation par l’intermédiare des tributaires du Fraser, notamment la rivière Salmon. Il affirme en outre que l'absence apparente des meuniers dans les bassins intermédiaires pourrait être un artefact d'échantillonnage, car peu de biologistes sont capables d’identifier correctement le meunier de Salish. Selon lui, lesétudes de répartition ont été faussées à cause de l'inefficacité des méthodes d'échantillonnage standard. Ce genre d'hypothèse doit de toute évidence tenir compte de l'habitabilité de l'habitat actuel.


Tableau 4: Mentions présumées de meuniers de Salish selon le B.C. Ministry of Sustainable Resource Management: « http://www.bcfisheries.gov.bc.ca/fishinv/ ».Mentions pour le Fraser, région 2 (district 1 du MPO, sous-district 29J, code de bassin 100). Il pourrait y avoir double emploi entre les mentions des tableaux 3 et 7 compilées par deux sources différentes. Données présentées ici au lieu de la liste complète des mentions muséales.
NomrépertoriéCarte 1Point 1Type 1RÉF. et DatesCode du bassinIdentificateur du bassin
Lacs Beaverpond7A154610WBCLKS6360, 02/OCT/1994238-510500-4970000945 UOMI
Ruis. Bertrand2672833 WEW082, 01/JAN/1993
HQ0502, 01/JAN/1997
HQ0869, 01/NOV-1997
970-046800-2520000000L
"   HQ0881, 01/NOV-1998  
"   HQ0983, 01 NOV/1996  
Ruis. Bertrand2672833 W(HQ2084, 01/MAR/1998970-046800-2520000000L
Ruis. Bertrand2672833 W(HQ2247, 01/AVR/1998970-046800-2520000000L
    (HQ2251, pas de date  
Ruis. Bori2092G01 1077U(HQ0517, 01/JAN/1993970-046800-25200-5161600000L
Riv. Campbell2263216 W29B-35, 01/JAN/1986900-000500 2 29B00000L
Ruis. Cave2330254WHQ0881, 01/NOV/1998970-046800-25200-00000L
Ruis. Cave2330254WHQ2247, 01/AVR/1998970-046800-25200-43500 
Ruis. Fishtrap est2330291 W(2FBSRY, 01/JAN/1995)970-046800-26400-00000L
Ruis. Ennis2330289WEW112, 01/JAN/1994970-046800-26400-8780000000L
"   2FBSRY, 01/JAN/1995  
"   EW041, 01/JAN/1990  
Ruis. Fishtrap2330283 WEW056, 01/JAN/1990)  
"   HQ0826, 01/OCT/1995)  
"   HQ0869, 01/NOV/1997)  
"   HQ0881, 01/NOV/1998)  
Ruis. Fishtrap2330283WHQ1810, 01/SEP/1999  
"   HQ2247, 01/AVR/1998
HQ2251, pas de date
  
Ruis. Fishtrap2330283 WHQ2247, 01/AVR/1998  
"   HQ2251, pas de date  
"   HQ2247, 01/AVR/1998  
    HQ2251, pas de date  
"2676072 W2FBSRY, 01/JAN/1995  
    EW082, 01/JAN/1993  
    EW104 01/JAN/1992  
Pepin (suite)   HQ0826 01/OCT/1995  
"   HQ0869, 01/NOV/1997  
"   HQ0881, 01/NOV/1998970-046800-2520-3870000000L
Ruis. Pepin2676072 WHQ0881, 01/NOV/1998970-046800-25200-3870000000L
Ruis. Pepin2676072 W

HQ2247 01/AVR/1998

HQ2251, pas de date

970-046800-25200-3870000000L
Riv. Salmon2092G02 381 PEW082 01/JAN 1993100-038800 
Riv. Salmon2907 WHQ2084, 01/MAR/1998
EW104, 01/JAN/1992
100-0388000000L
Riv. Salmon2907 WHQ0869 01/NOV/1997100-03880000000L
    HQ2247, 01-AVR-1998 HQ2251 pas de date100-03880000000L
Ruis. Waechter2330285 W2FBSRY 01/JAN/1995970-046800-26400-7540000000L
"21561 WSISSM01 01er jan. -1995  
Riv. Chilliwack*7A15294WBCLKS6366 18-OCT-1994100-593800-75000-40200 
" 1115263 WHQ1564 01-MAR/1999100-038800-78709 

*Cet enregistrement présente une incertitude quant à son emplacement d'origine; reste à vérifier s'il porte sur la rivière Chilliwack ou le ruisseau Chilliwack. (Peden. 2002, comm. pers.)

La figure 4 illustre le secteur d'amont du bassin de la Sumas (= SU) qui va du Fraser au nord (au Canada) à la rivière Nooksack au sud (État de Washington). La hausse du niveau des eaux aurait permis la dispersion des meuniers vers le nord et le sud, s'ils y étaient présents. L’exploitation agricole a toutefois modifié la rivière Sumas qui drainait autrefois le lac Sumas. Les cartes actuelles montre un fossé là où se situait autrefois le lac (carte du ministère de l'Énergie, des Mines et des Ressources du Canada, 1976).

Figure 4.  Bassins fréquentés par des populations de meunier de Salish (d'ouest en est) : la flèche sous « Cam » désigne la population disparue de la rivière Campbell;

Figure 4.  Bassins fréquentés par des populations de meunier de Salish (d'ouest en est) : la flèche sous « Cam » désigne la population disparue de la rivière Campbell; « Sal » = rivière Salmon; « C » = ruisseau Cave; « B » = ruisseau Bertrand (comprend le ruisseau Howes); « P » = ruisseau Pepin; « FT » = ruisseau Fishtrap (comprend les tributaires des ruisseaux Ennis et Waechter); « V » = rivière Vedder et « CR » = rivière Chilliwack, à ne pas confondre avec le ruisseau Chilliwack, sont en continuité, et aucune mention du meunier de Salish n'y a été faite, bien qu'un petit affluent, « n » = le ruisseau Salwein, abrite la seule population connue du système Sumas/Vedder/Chilliwack (ruisseau trop petit pour apparaître sur la carte); elles se déversent en bout de ligne dans le Fraser; « AC », ruisseau Aitchelitch coule et « SMM » = ruisseau Semmihault qui se jette dans le ruisseau Chilliwack (ce dernier ne figurant pas sur la carte); « M » = ruisseau Miami, se déversant dans le lac Harrison. Les eaux d'amont de « Sal », « C », « B », « P » et « FT » représentent les populations les mieux connues (Pearson, 1998a).