Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le bouche coupante au Canada – Mise à jour

Résumé technique

Acrocheilus alutaceus

Bouche coupante
Chiselmouth

Colombie-Britannique


Information sur la répartition

Zone d’occurrence
<5000 km2

Tendance

Probablement stable, bien que plusieurs petites populations lacustres aient été délibérément éliminées.

Fluctuations dans la zone
d’occurrence

Non


Zone d’occupation

<500 km2, plusieurs centaines de km linéaires de cours d’eau; une demi‑douzaine de lacs.

Tendance

Probablement stable

Fluctuations dans la zone
d’occupation

Inconnu, mais improbable


Nombre d’emplacements existants

Présent dans au moins 8 bassins importants.

Tendance du nombre d’emplacements

Stable

Fluctuations du nombre
d’emplacements

Non


Nombre d’emplacements où les populations sont disparues

Plusieurs (action délibérée, mais le nombre exact est inconnu).

Tendance de l’habitat

Inconnu


Information sur la population

Durée d’une génération
de 4 à 6 ans

Nombre d’individus matures au Canada

de 10 000 à 30 000 (estimation)

Tendance de la population

Inconnu

Fluctuations du nombre d’individus matures

Inconnu


Les populations sont-elles fragmentées?

Les populations sont relativement isolées les unes des autres, mais le taux d’échange d’individus entre les populations est inconnu.

Populations et nombre d’individus matures dans chacune.

(L = de 2 000 à 5 000  M = de 1 000 à 2 000
S = < 1000)

1) Blackwater/Nazko/Euchi niko L
2) Salmon/Muskeg S
3) Similkameen M
4) Okanagan L
5) Kettle L
6) Upper Chilcotin S
7) Nicola L
8) Shuswap M

Tendance du nombre de populations

Probablement stable

Fluctuations du nombre de populations

Probablement pas


Menaces

- Les effets cumulatifs de l’agriculture, des activités forestières et du pacage du bétail pourraient avoir une incidence sur le bouche coupante dans certaines rivières (par exemple, Okanagan, Nicola) et ces effets empireront probablement dans un proche avenir.
- Les populations de certains lacs peuvent être exposées à l’extermination en tant que compétitrices des espèces de poissons de pêche sportive.


Effet d’une immigration de source externe : Faible pour la plupart des populations


L’espèce existe-t-elle ailleurs au Canada?

Non


L’espèce existe-t-elle ailleurs aux États-Unis?

Oui – ID, NV, OR et WA


Statut ou situation des populations de l’extérieur?

ID-S5, NV-S?, OR-S4, WA-S4


Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Les barrages et les barrières naturelles empêchent la plupart du temps la migration naturelle.

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre à l’endroit en question?

Pour les populations du fleuve Columbia, probablement; peut-être impossible pour les populations du bassin du Fraser.

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible pour les individus immigrants à l’endroit en question?

Oui



Analyse quantitative

Aucune