Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la tortue de l'Ouest (Clemmys marmorata) au Canada

Sommaire du rapport de situation

L'aire de répartition de la tortue de l'Ouest s'est déjà étendue sur l’ensemble de la côte Ouest de l'Amérique du Nord depuis la Basse-Californie jusque dans le Sud de la Colombie-Britannique. Dans le passé, les populations ont été réduites par une récolte commerciale massive, et l’aire de répartition de l’espèce n'a cessé par la suite de rétrécir à cause de la destruction et de l’altération d’une grande partie de ses habitats. L'agriculture et l'étalement urbain, qui viennent s'ajouter à la construction de barrages, continuent d'altérer, de fragmenter et de détruire l'habitat. La mortalité causée par les véhicules automobiles et la maladie diminuent par ailleurs le taux de survie des adultes, tandis que la prédation des jeunes par les ratons laveurs et les ouaouarons introduits empêchent pratiquement tout recrutement. À la limite septentrionale de son aire de répartition, l'espèce est encore plus sensible à la récolte et à la prédation à cause de sa maturité tardive et de sa nidification moins productive, qui ralentissent considérablement le rétablissement des populations après un déclin prononcé.

La tortue de l'Ouest est en péril dans la totalité de son aire de répartition; en Colombie-Britannique, on ne l'a plus été observée depuis 1959. Compte tenu que le climat du Sud de la Colombie-Britannique et de l'île de Vancouver convient à l'espèce, que des documents datant du milieu du XIXe siècle mentionnent le Clemmys marmorata parmi les espèces observées dans la région, et qu’on sait que l'espèce a déjà été commune dans l’État de Washington jusqu'à la frontière canadienne avant de connaître un déclin rapide et généralisé au XXe siècle dans la partie septentrionale de son aire de répartition (Colombie-Britannique, Washington, Oregon), il ne fait guère de doute que l'espèce est indigène du Canada. Nous proposons donc d’attribuer au Clemmys marmorata le statut d'espèce disparue du Canada.