Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'antennaire stolonifère (Antennaria flagellaris) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations

Statut mondial

L’Antennaria flagellaris n’est pas désigné par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) ni par l’Endangered Species Act des États-Unis, et il ne figure pas sur la liste rouge de l’UICN. La cote G5? lui a été attribuée à l’échelle mondiale, ce qui signifie que, dans la plus grande partie de son aire de répartition, le taxon est jugé « apparemment commun, manifestement non en péril et ne pouvant pratiquement pas disparaître dans les conditions actuelles ».

Statut national et statut provincial

À l’échelle du Canada, comme l’Antennaria flagellaris ne se rencontre qu’en Colombie-Britannique, on lui a attribué la cote N1. À l’échelle de la province, le Centre de données sur la conservation lui a attribué la cote S1, et l’espèce figure sur la liste rouge du ministère de la Gestion durable des ressources de la Colombie-Britannique (Douglas et al., 2002b). La cote S1 correspond à la catégorie de risque la plus élevée pouvant être attribuée à une espèce à l’échelle provinciale et signifie que l’espèce est « très menacée en raison de son extrême rareté (généralement cinq sites ou moins, ou très petit nombre d’individus) ou parce qu’un ou plusieurs facteurs risquent tout particulièrement de la faire disparaître du pays ou disparaître entièrement ».