Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'antennaire stolonifère (Antennaria flagellaris) au Canada

Résumé technique

Antennaria flagellaris

Antennaire stolonifère – Stoloniferous pussytoes

Répartition au Canada : Colombie-Britannique

Information sur la répartition

Zone d’occurrence (km²) (le long d’un tronçon de route de 3,2 km) : 4,8 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue). Inconnue, probablement stable.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence d’occurrence (ordre de grandeur > 1)? Inconnues, car on n’a signalé aucune perte ou redécouverte de sites.
Zone d’occupation (km²)(superficie des 3 habitats occupés par l’espèce) : << 1 km² (0,22 ha)
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue). Inconnue, probablement stable, mais cela pourrait varier en fonction du régime hydrologique des eaux souterraines et du régime des précipitations.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)? Inconnues, mais cela pourrait varier en fonction des fluctuations annuelles des conditions climatiques et du régime hydrologique des sites.
Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés). 3
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Inconnue, probablement stable.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)? Inconnues, mais cela pourrait varier en fonction des fluctuations annuelles des conditions climatiques et du régime hydrologique des sites.
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue). Inconnue, probablement stable.

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population :  indiquer en années, en mois, en jours, etc.). Inconnue, peut-être 3 ans.
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles). Environ 1 400 000 ± 100 000.
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue. On suppose que la population totale diminuera en raison des projets de développement dans la région, comme le projet d’exploitation du méthane de gisements houillers.
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). s. o.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)? Inconnues, mais il pourrait y en avoir dans des conditions de forte sécheresse.
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)? Non
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).
Inconnue, probablement stable.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)? Inconnues, mais il est peu probable qu’il y en ait, étant donné le petit nombre de sites connus et le manque de données probantes sur les fluctuations du régime hydrologique des sites.
Énumérer les populations et donner le nombre d’individus
matures dans chacune.
1) 5000;
2) 400-500;
3) 1,400,000 +/- 100,000

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Utilisation de véhicules tout-terrain.
  • Mesures de lutte contre les mauvaises herbes le long de la ligne de transport d’électricité, juste au nord des sites.
  • Modification éventuelle du niveau des eaux souterraines attribuable un accroissement démographique et à un projet d’exploitation du méthane de gisements houillers.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?
États-Unis : S1 au Wyoming et S3.2 en Californie. Aucune cote n’a été attribuée au Washington, en Oregon et en Idaho.
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible? On ne sait pas.
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada? On ne sait pas.
Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants? C'est peu probable.
Un sauvetage par des populations de l’extérieur est-il probable?
(Les populations situées le plus près se trouvent à environ 190 km, au Washington, et les habitats potentiels occupent de très petites superficies.) :
Peu probable.

Analyse quantitative :

Non disponible

Autre statut

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce en voie de disparition

Code alpha-numérique :B1 et B2, a et b ii, iii, v

Justification de la désignation : Plante vivace dont la durée de vie est courte et qui n’est présente qu’à trois emplacements géographiquement limités occupant de très petites superficies de milieux humides éphémères situés sur des terres privées. L’utilisation des VTT, évidente à proximité immédiate des populations, lui fait courir les plus grands risques. Les changements de l’hydrologie des eaux souterraines et les impacts à la surface du substrat, causés par des activités d’aménagement accrues dans la région, telles que la production proposée de méthane de gisements houillers, représentent d’autres menaces.

Application des critères

Critère A (Population totale en déclin) : Ne s’applique pas, car aucun déclin n’a été signalé.

Critère B (Aire de répartition peu étendue, et déclin ou fluctuation) : Espèce en voie de disparition selon les critères B1 et B2 (a et b, ii, iii, v). Sa répartition est restreinte; sa zone d’occurrence est inférieure à 5 km², et sa zone d’occupation, très inférieure à 1 km² (0,22 ha); on ne lui connaît que 3 sites. Des menaces pèsent sur sa zone d’occupation à cause d’une modification de la qualité de son habitat et de la diminution du nombre d’individus attribuables aux activités suivantes : utilisation de véhicules tout-terrain (menace réelle et imminente); mesures de lutte contre les mauvaises herbes le long de la ligne de transport d’électricité (menace potentielle); fluctuations du niveau des eaux souterraines attribuables à l’augmentation de la construction domiciliaire (menace potentielle).

Critère C (Petite population totale et déclin) : Ne s’applique pas, car les populations sont importantes, et aucun déclin n’a été signalé.

Critère D (Très petite population et aire de répartition restreinte) : Espèce menacée en vertu du critère D2, car la zone d’occupation est petite (&lt; 20 km² ), et il y a moins de 5 sites.

Critère E (Analyse quantitative) : Ne s’applique pas.