Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'antennaire stolonifère (Antennaria flagellaris) au Canada

Biologie

On manque d’information sur la biologie et l’écologie de l’Antennaria flagellaris en Colombie-Britannique. On ne possède que certaines données de base sur sa reproduction.

L’Antennaria flagellaris est une plante vivace quelques années, dioïque (à fleurs mâles et femelles produites par des pieds différents), pollinisée par le vent. Les graines sont produites par reproduction sexuée allogame (Bayer, 1996). Les nombreuses soies de l’akène mûr facilitent sa dispersion par le vent. L’espèce peut également se multiplier par voie végétative, au moyen de stolons qui donnent naissance à des plantules filles. Au début, la plante-mère fournit aux plantules les éléments nutritifs qui leur sont nécessaires, par l’intermédiaire du stolon. Les plantules, génétiquement identiques, finissent par devenir indépendantes, à mesure que se brise leur lien avec la plante-mère. Ce mode de reproduction ne permet qu’une très faible dispersion, la longueur maximale des stolons ne dépassant pas 10 cm (Douglas, 1998).

Le fruit est un akène à graine unique. On ne connaît pas de façon précise la survie et la longévité de l’espèce ni tout ce qui touche à sa physiologie ou à son adaptabilité.

La capacité de l’espèce à persister et à produire des fruits bien après que les sols calcaires ont perdu la plus grande partie de leur humidité est impressionnante, en particulier si l’on considère la faible profondeur de son système racinaire. Dans la plupart des régions où il y a de fortes sécheresses chaque année, la majorité des plantes ont des racines pivotantes.