Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la lamproie de Vancouver (Lampetra macrostoma) au Canada [version finale]


12. Approche recommandée / Échelle du rétablissement

Le présent programme de rétablissement recommande l’utilisation d’une approche axée sur une seule espèce plutôt que d’une approche écosystémique du fait qu’il ne porte que sur une seule unité taxonomique. Il ne semble pas possible de combiner les efforts de rétablissement de la lamproie de Vancouver avec ceux consentis pour d’autres espèces inscrites dans la région immédiate. Il est toutefois possible de partager de l’information avec les responsables du rétablissement de la lamproie du ruisseau Morrison, une autre espèce extrêmement endémique rencontrée sur l’île de Vancouver. En outre, on ne doit ménager aucun effort pour soutenir les autres initiatives, mesures ou politiques de planification de la gestion.

Même si l’on sait très peu de chose sur la lamproie de Vancouver, il existe fort probablement un chevauchement important entre les types d’habitats utilisés par les salmonidés, particulièrement en ce qui touche le frai. Comme tel, il peut être possible de coordonner les efforts de rétablissement avec ceux des groupes d’intendance locaux qui travaillent à l’heure actuelle sur les populations de salmonidés. Les efforts consentis pour protéger les habitats des salmonidés dans le bassin hydrographique du lac Cowichan sont susceptibles de contribuer à protéger la lamproie également.