Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le brochet vermiculé au Canada

Taille et tendances des populations

D’après certains auteurs ayant écrit sur les conditions dans les habitats méridionaux, comparativement à des comptes rendus antérieurs, il est possible que la taille des populations et le territoire occupé aient diminué (Ming, 1968). Cependant, les comparaisons temporelles (comparaisons entre différentes époques) posent un problème : dans le passé, le brochet vermiculé était peu connu, et on le confondait souvent avec les jeunes d’Ésocidés plus grands.

Trautman (1981) a indiqué un déclin des populations de l’Ohio au cours de la période commençant avant 1901 et se terminant en 1921. Toutefois, sa carte de la répartition de 1922 à 1955 comprenait des populations qui n’étaient pas connues précédemment. De 1955 à 1980, l’effectif de ces populations avait diminué. Il est difficile d’établir avec certitude si ces données représentent des changements dans l’effectif des populations ou reflètent une intensification des activités d’échantillonnage.

Depuis 1970, des individus de l’espèce ont été recueillis dans plusieurs nouveaux endroits au Canada, et les échantillonnages répétés dans certains sites donnent à penser que les populations y sont aussi fortes qu’avant. À quelques endroits, il semble que les effectifs aient diminué (voir ci-dessous).

Québec

Une mention de 1985 fait en sorte que l’aire de répartition s’étend sur une courte distance en aval dans le lac Saint-Louis, mais il semble que le brochet vermiculé soit très rare et en déclin au Québec (Dumont, comm. pers.). Des prélèvements à grande échelle effectués dans le lac Saint-Louis de 1988 à 2003 (100 traits de sennes autour de l’île Perrot et de l’archipel des îles de la Paix en 1988-1989; 57 ensembles de filets maillants de 1988 à 1990; 46 stations de pêche à la senne et 78 stations de pêche au filet maillant en 1997; 50 sennes autour des îles de la Paix et de l’île Dowker en 2003) n’ont permis de recueillir qu’un seul spécimen en 1988.

Des activités d’échantillonnage dans le lac Saint-François (46 stations en eaux profondes en 1968; 43 stations de pêche à la senne et 73 stations de pêche au filet maillant en 1996) n’ont pas permis de recueillir de brochets vermiculés.

Ontario

L’espèce est présente à plusieurs endroits (ruisseau Jones, affluents de la rivière Niagara, pointe Pelée) qui ont fait l’objet d’échantillonnages répétés à plusieurs reprises. Les prélèvements dans certains sites ontariens donnent à penser que la taille des populations est plutôt importante compte tenu de la nature de l’habitat. Par exemple, 58 spécimens (de 30 à 220 mm – LT [longueur totale]) ont été capturés dans un étang de la pointe Long en 1973 (Musée royal de l’Ontario [MRO], 28989), et 99 et 101 spécimens adultes (de 120 à 216 mm – LT) ont été pris dans une senne installée dans un petit ruisseau de la péninsule du Niagara en 1982 (MRO, 43510) et 2003 (Yagi, 2004) respectivement. Des populations apparemment nouvelles, ou inconnues auparavant, ont récemment été observées dans des canaux de drainage de la rivière Welland, du ruisseau Maxwell, de la rivière Sydenham et des eaux en amont du réseau de la Gananoque (fleuve Saint-Laurent).

Contrairement à la situation au Québec, des activités menées en amont, du côté ontarien du lac Saint-François, ont permis de capturer un spécimen en 1994 dans le marais Coopers (MRO, 69378).

La majorité des mentions provenant du ruisseau Jones, du fleuve Saint-Laurent et de l’extrémité est du lac Ontario datent d’avant 1984. Cela s’explique probablement par les activités d’échantillonnage plus intenses par des chercheurs comme G. C. Toner et E. J. Crossman entre 1934 et 1960. Des brochets vermiculés ont également été capturés dans le cadre de programmes d’échantillonnage plus récents et moins intensifs. Il se peut que la situation de l’espèce y soit stable.

Yagi (2004) décrit la situation dans la péninsule du Niagara comme suit (voir également le tableau 3) : « Il n’existe pas de données de station cohérentes et reproductibles sur les communautés de poissons des affluents intérieurs qui nous permettraient d’effectuer des analyses temporelles des tendances. Par exemple, notre étude la plus exhaustive consiste en un effort de prélèvement unique effectué en 1979 dans les affluents supérieurs de la rivière Niagara, lequel a été répété intégralement pour la première fois en 2003. Il est dangereux de se fier uniquement à ces données pour établir les tendances d’une communauté de poissons, car la qualité de l’eau, l’habitat, l’utilisation des terres dans le bassin, la présence d’espèces envahissantes et les conditions météorologiques peuvent entraîner une variation importante d’une année à l’autre. » [Traduit de l’anglais]

L’échantillonnage effectué avant 1979 dans les affluents supérieurs de la rivière Niagara montre que les brochets vermiculés étaient abondants à un emplacement du ruisseau Miller. En 1979, aucun brochet vermiculé n’a été capturé dans les neuf stations de pêche de ces affluents. On n’a effectué aucun échantillonnage normalisé de poissons à ces stations dans les années qui ont suivi, sauf au ruisseau Usshers, en 1999. En 2003, toutes les stations de 1979 ont été rééchantillonnées, le plus près possible des sites d’alors; les brochets vermiculés représentaient 3,88 % des prises totales (n = 1 854 poissons) à ces stations (voir les tableaux tableau1 et tableau2).

Tableau 1. Abondance du brochet vermiculé dans les affluents supérieurs de la rivière Niagara, 2003.
 Ruisseau Frenchman’sRuisseau MillerRuisseau BakerRuisseau BlackRuisseau BeaverRuisseau BoyersRuisseau UsshersTotal
Brochet vermiculé0012281011120172
Prises totales3 3759403244977984037467 083
Pourcen-tage n0 %0 %3,70 %5,63 %12,66 %2,73 %2,68 %2,43 %

Remarque : En 1979, aucun brochet vermiculé n’a été capturé dans les neuf stations de pêche des affluents supérieurs de la rivière Niagara. En 2003, toutes les stations de 1979 ont été rééchantillonnées, le plus près possible des sites d’alors; les brochets vermiculés représentaient 3,88 % des prises totales (n = 72 sur 1 854 poissons) à ces stations. Tableaux tableau1 et tableau2 d’après Radford (2003).

 

Tableau 2. Abondance du brochet vermiculé dans les affluents de la rivière Welland, 2003.
 Ruisseau LyonsDrain HuntersRuisseau TeeRuisseau GrassyRuisseau DrapersRuisseau Oswego (déversoir municipal)Total
Brochet vermiculé101130722
Prises totales119553292303013881 422
Pourcentage n0,84 %0 %3,34 %1,30 %0 %1,80 %1,55 %


Les données du tableau 1 donnent à penser que le nombre de brochets vermiculés n’a pas diminué dans les affluents supérieurs de la rivière Niagara et qu’en fait il a peut-être augmenté (notez cependant la mise en garde relative à l’interprétation des données ci-dessus et de celles du tableau 3). Comme il existe peu de données liées aux affluents de la rivière Welland, il est impossible d’y établir des tendances.

 

Tableau 3. Sites du brochet vermiculé dans la région de Niagara et information sur les antécédents d’échantillonnage, les méthodes et les limites possibles des données (pour plus de détails, voir Yagi [2004]).
Nom de l’affluentDate du prélèvement le plus récentPrésence du brochet vermiculéMéthode d’échantillonnageDonnées connuesLimites possibles des données
Drain de la pointe Abino1999 (avant entretien)
2000 (après entretien)
2001 (2 ans après entretien)
1999 – oui
2000 – non
2001 – oui (déclin)
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Suivi de projets spécifiques historiques et récents.
Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Communauté de poissons et habitat avant et après.
Données historiques
Drains du marais Wainfleet2000 (avant blocage des drains)
évaluation après blocage des drains non terminée
Historique oui (voir MRO)
2000 – oui
Après – inconnu
Sites de nasse à vairon et sennesPrésence ou absence historique et récente.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Habitat, température et pH.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.

Post-évaluation incomplète.
Ruisseau Usshers1998 – oui – en amont de l’embouchure, au niveau la route Willoughby
2003 – oui – en amont de l’embouchure
Station à l’embouchure
1971 – MRO – 2
1974 – MRO – 1
1976 – MRO – 2
1979 – ministère des Richesses naturelles (MRN) – No
1982 – Musée canadien de la nature (MCN) – 1
1998 – MRO – 1
2003 – MRN – 0
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Suivi de projets spécifiques historiques et récents.
Changements de température et de débit, avec augmentation du débit de base en vue de l’aménagement d’un terrain de golf en octobre 2001.
Habitat avant et après.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.
Échantillonné en grande partie à l’embouchure, 1 station, au niveau de la QEW).
Ruisseau Oswego2003 – région du déversoirHistorique? (MRN)
1998 – en amont du déversoir, au niveau de la route Indian – MRN – 2
fosses isolées (étude de 1998)
2003 – 7 brochets vermiculés trouvés près du déversoir
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Canal de dérivation terminé en 2003.
Déversoir en place depuis les années 1970.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.

Post-évaluation incomplète, besoin d’échantillonner les fosses isolées en amont du déversoir.
Ruisseau Tee2003 – oui – 11 poissons trouvés dans 1 fosse isolée (relique de l’étang)Canalisations importantes pour installer les drains dans tout l’habitat en 1992.
Déclin de l’abondance.
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence historique et récente.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.

Modification importante de l’habitat depuis l’habitat historique jusqu’à maintenant.
Ruisseau Miller2003 – aucun – toutes les stations.
L’habitat n’est plus approprié.
Historique
STN 1
1974 – MRN – 3.
STN 2, au niveau de la route Sutherland.
1974 – MRN – 7
Historique 1979 –MRN – 0
Après 1979 (relevés du MRN)
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.
Ruisseau Frenchman’s2003 – aucun – toutes les stations.
L’habitat n’est plus approprié.
Historique
2,5 km à l’est de Ridgeway – 1960 –MCN – 1, au niveau de la QEW
1971 – MRO – 2
1974 – MRN – 2
1979 – MRN – 1
Historique 1979 – 0 à l’embouchure
Après 1979 (relevés du MRN)
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.

Projets de rétablissement du ruisseau Frenchman’s de 1990 à nos jours.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.
Ruisseau Baker2003 – oui (12 trouvés)À l’embouchure
1958 – MRO – 4
1974 – MRN – 3
1976 – MRO – 8
Historique 1979 – 0
Après 1979 (relevés du MRN)
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.
Ruisseau Black2003 – oui (28 trouvés)Au niveau de la route College
1974 – MRN – 4
Historique 1979 – 0
Après 1979 (relevés du MRN)
À l’embouchure
1989 – MRO – 3
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.
Ruisseau Beaver2003 – oui (101 trouvés)À la route Bowen
1971 – MRO – 3
1974 – MRO – 6
1982 – MRO – 99
1989 – MRO – 20
Historique 1979 – 0
Après 1979? (relevés du MRN)
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.
Ruisseau Boyers2003 – oui (11 trouvés)Historique 1979 – 0
Après 1979? (relevés du MRN)
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Certains sites historiques d’échantillonnage peuvent être différents des récents.
Drain Hunters2003 – aucun. L’habitat n’est plus approprié.Historique 1999 (relevés du MRN)Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Des données historiques ne sont peut-être pas disponibles.
Ruisseau Grassy2003 – oui (3 trouvés) emplacement correspondant67 km à l’O de l’embouchure 1999 – MRO – 1 Historique (relevés du MRN)Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Des données historiques ne sont peut-être pas disponibles.
Ruisseau Lyons2003 – oui (1 trouvé)Présence historique 1958 – MRO – 1 Au niveau de la QEW

Historique (relevés du MRN)
Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Des données historiques ne sont peut-être pas disponibles.
Ruisseau Drapers2003 aucun. L’habitat n’est plus approprié.Historique (relevés du MRN)Échantillonnage normalisé de la biomasse (endroit/activité)Présence ou absence.
Estimation de la biomasse.
Abondance relative.
Des données historiques ne sont peut-être pas disponibles.


On savait que l’espèce était présente dans les affluents du cours inférieur de la rivière Grand, près de Dunnville, de 1949 à 1959. De 2001 à 2003, l’office de protection de la nature de la rivière Grand (Grand River Conservation Authority) a pratiqué la pêche électrique dans presque tous les canaux de la région de Dunnville. Au cours de l’échantillonnage, plusieurs individus juvéniles d’Esox ont été pris dans deux canaux. On les a identifiés comme des grands brochets (K. Killins, Grand River Conservation Authority, Cambridge [Ontario], comm. pers.). Cette preuve donne à penser que le nombre de brochets vermiculés a diminué dans le cours inférieur de la rivière Grand.

Dans le ruisseau Twenty Mile supérieur (ouest du lac Ontario), où le brochet vermiculé était présent dans les années 1990, on a dénombré beaucoup moins d’individus dans le cadre des relevés intensifs effectués en 2003. L’habitat semblait changé à la suite de la réparation du pont (N. Mandrak, ministère des Pêches et des Océans, Burlington [Ontario], comm. pers.).

À la pointe Pelée, le nombre de brochets vermiculés est toujours faible selon les dénombrements depuis la capture de 21 spécimens en 1949. En 1997, 6 individus ont été capturés lors de 5 prélèvements sur 15 (MRO, données inédites) et, en 2002, 9 individus ont été pris lors de 3 prélèvements sur 117 (H. Surette, University of Guelph, Guelph [Ontario], comm. pers.). La fréquence la plus élevée des prélèvements en 1997 est peut-être attribuable à la différence des techniques utilisées (principalement la pêche électrique en 1997; principalement la pêche au filet-trappe et la pêche à la senne en 2002). Cependant, il est possible que cette situation reflète également le déclin de la population de brochets vermiculés à la pointe Pelée.

Au lac Sainte-Claire, le MRO (Musée royal de l’Ontario) et la Première nation de Walpole Island ont effectué des relevés récents, qui ont documenté de nombreuses captures d’individus de l’espèce dans les marais de l’extrémité nord du lac. En 1999, 80 spécimens ont été pris à 23 des 91 sites; en 2001, 43 spécimens, à8 des 10 sites; en 2002, 5 spécimens, à 2 des 5 sites. L’espèce était particulièrement abondante dans les marais endigués (MRO, données inédites).

La population du chenal Old Ausable semble stable. En 1997, quatre spécimens ont été capturés à quatre sites et, en 2003, huit spécimens, à sept sites.

La situation de la population de la rivière Severn est incertaine, mais on sait que l’espèce y est rare. En 1987, le ministère des Richesses naturelles a capturé 20 spécimens et les a remis à l’eau en vie dans la rivière Kahshe Sud. En 1988, deux spécimens ont été pris dans le lac Kahshe (G. Arnett, ministère des Richesses naturelles, Bracebridge [Ontario], comm. pers.). En 2001, on n’a capturé aucun brochet vermiculé lors des relevés ayant pour objet d’établir des indices de capture au filet du doré jaune dans le lac Kahshe (Bob Bergmann, ministère des Richesses naturelles, Bracebridge [Ontario], comm. pers.) Il serait difficile d’établir si les sites d’échantillonnage placés au hasard se trouvaient dans des habitats appropriés pour le brochet vermiculé (eaux peu profondes à végétation abondante). Il n’existe aucune preuve de relevés récents dans le lac Sparrow (B. Allen, ministère des Richesses naturelles, comm. pers.).