Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’hespérie de Poweshiek (Oarisma poweshiek) au Canada

Résumé du rapport de situation

L’hespérie de Poweshiek se rencontre uniquement dans des milieux de la prairie à grandes graminées. Elle est extrêmement vulnérable aux perturbations qui modifient les caractéristiques floristiques et structurales de son habitat, dont plus de 99 p. 100 de la superficie a été affectée à des cultures en rang ou dégradée par le surpâturage. Aujourd’hui, au Canada, la prairie à grandes graminées n’occupe plus que 50 km² environ, et l’hespérie se rencontre dans une seule petite région isolée du sud-est du Manitoba, à plus de 100 kilomètres de la population la plus proche, située aux États-Unis. Autrefois, ce papillon était probablement plus répandu dans le sud du Manitoba qu’il l’est aujourd’hui. La plupart des localités où sa présence a été confirmée au Canada se trouvent à l’intérieur ou à proximité de la Réserve de prairie d’herbes longues du Manitoba. Les populations de tous les sites canadiens sont probablement reliées par la dispersion et pourraient former une seule métapopulation. Autrefois, la pérennité à long terme de cet écosystème était assurée par le pâturage et le feu. En raison de la nature très fragmentée des populations restantes d’hespérie de Poweshiek, ces deux mêmes facteurs sont aujourd’hui considérés comme des menaces importantes pour la survie à long terme de l’espèce.