Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’abronie à petites fleurs (Tripterocalyx micranthus) au Canada - Mise à jour

Habitat

Besoins de l’espèce

L’abronie à petites fleurs pousse dans des milieux secs, principalement dans le sable meuble des dunes. La présence de sable mobile lui semble nécessaire. Les plus grandes populations se rencontrent sur des étendues plates de sable fin compacté. D’autres cependant poussent sur des versants orientés au sud, à l’ouest ou à l’est et le long des crêtes. La plupart des sites se trouvent en terrain élevé, mais l’espèce est aussi présente dans les dunes qui descendent dans la vallée des rivières Lost et Saskatchewan-Sud. Parmi les espèces souvent associées à l’abronie à petites fleurs se trouvent la stipe chevelue (Stipa comata), le jonc des sables (Calamovilfa longifolia), la symphorine de l’Ouest (Symphoricarpos occidentalis), le rosier aciculaire (Rosa acicularis), le cerisier de Virginie (Prunus virginiana), le chalef argenté (Elaeagnus commutata), l’oryzopsis hyménoïde (Oryzopsis hymenoides), la psoralée lancéolée (Psoralea lanceolata), la koelérie à crêtes (Koeleria macrantha), le sporobole à fleurs cachées (Sporobolus cryptandrus), la chrysopside velue (Heterotheca villosa) et l’hélianthe des prairies (Helianthus petiolaris).

Bow Island (Alberta) : un individu a été observé au bord d’une voie de circulation (figure 5), où il poussait sur une étendue de sable dénudé et mobile pratiquement dépourvue de toute autre végétation. Quelques pieds dispersés de psoralée lancéolée, d’amaranthe fausse-blite (Amaranthus graecizans) et d’oryzopsis hyménoïde ont été observés à proximité. Cette localité a déjà abrité la plus importante population canadienne d’abronie à petites fleurs.

Figure 5. Habitat de l’abronie à petites fleurs à Bow Island. Anciennement, ce site était le plus important au Canada.

Figure 5.    Habitat de l’abronie à petites fleurs à Bow Island. Anciennement, ce site était le plus important  au Canada.

Tendances

 En Alberta, environ 20 p. 100 des espèces rares de prairie et de forêt-parc poussent sur des sols sableux, principalement dans les dunes. Or, les dunes sont rares et très localisées et forment un milieu plutôt uniforme.

Au Canada, l’habitat de l’abronie à petites fleurs s’est considérablement rétréci. La stabilisation des dunes a réduit sensiblement, parfois totalement éliminé, les dépôts de sable nécessaires à l’espèce et a ainsi entraîné la disparition de deux des six populations connues. Il ne reste plus que de très faibles étendues de sable nu et mobile dans les localités où l’espèce est présente. La stabilisation des dunes a également permis à diverses espèces des prairies et de mauvaises herbes d’envahir l’habitat d’élection de l’abronie à petites fleurs.

Protection et propriété

Tous les sites d’Alberta se trouvent sur des terres domaniales et sont utilisés comme pâturage (île Wolf, Purple Springs, Bull Pound) ou cédés à bail pour l’exploitation des gisements de pétrole et de gaz naturel (Bow Island). Le site de la rivière Lost se trouve sur une terre faisant partie de la ferme expérimentale fédérale et servant de pâturage. Celle de Suffield se trouve à l’intérieur de la Réserve nationale de faune (RNF), en bordure de l’extrémité est du chemin Whitco. Dans son rapport sur la RNF de Suffield, Macdonald (1997) ne donne aucune information sur l’usage de ce terrain.

Le site situé en Saskatchewan se trouve sur une terre domaniale à la et est utilisé comme pâturage,