Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la physe des fontaines de Banff au Canada – Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations de statut

La physe des fontaines de Banff figure à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et est de ce fait protégée en vertu de cette loi (Lois du Canada, 2002). Originalement désignée « espèce menacée » par le COSEPAC en avril 1997, elle a été reclassifiée dans la catégorie de risque plus élevé « espèce en voie de disparition » en mai 2000 (COSEPAC, 2006). Comme la seule population se trouve dans le Parc national du Canada Banff, l’espèce est protégée en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada. En outre, un ordre d’activité restreinte émis par le directeur du parc interdit à quiconque d’introduire, de manipuler ou de perturber toute forme de matière organique et/ou d’organismes aquatiques dans toutes les sources et exutoires du LHNC&B et dans la source Kidney. L’accès au secteur situé immédiatement autour de la source Kidney est fermé au public depuis novembre 2001. Le secteur englobant les sources Gord’s, Upper Middle et Lower Middle se trouve à l’intérieur du corridor faunique du mont Sulphur (Parcs Canada, 1997), et son accès est également fermé au public depuis 1995. L’espèce est actuellement classée G1 à l’échelle mondiale, et S1 en Alberta (NatureServe, 2006), principalement sur la base des renseignements contenus dans le rapport de situation du COSEPAC original (Lepitzki, 1997a) et du rapport sur la situation de l’espèce en Alberta (Lepitzki, 2002b).

Depuis janvier 1996, le programme de recherche et de rétablissement concernant la physe des fontaines de Banff est mené selon les orientations énoncées dans le plan de gestion des ressources approuvé par Parcs Canada (Lepitzki et al., 2002b). Les orientations futures du programme sont précisées dans le Programme de rétablissement et plan d’action visant la physe des fontaines de Banff au Canada (Lepitzki et Pacas, 2007).