Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la physe des fontaines de Banff au Canada – Mise à jour

Remerciements et experts contactés

Nous tenons à souligner l’excellent travail accompli sur le terrain par Brenda Lepitzki au cours de la collecte des données qui ont servi de fondement au présent rapport. La mise en œuvre et l’exécution du programme de recherche et de rétablissement concernant la physe des fontaines de Banff depuis 1996 ont été rendues possibles grâce au soutien financier de Parcs Canada (section des écosystèmes aquatiques du Parc national du Canada Banff et Unité d’entreprise des sources thermales), du Fonds des mesures de rétablissement et d’éducation pour les espèces en péril de Parcs Canada (programme financé dans le cadre de la Stratégie nationale de protection des espèces en péril), du Fonds de rétablissement des espèces en péril (parrainé par le Fonds mondial pour la nature Canada, le Service canadien de la faune et le Programme des partenariats du millénaire du Canada), des Amis du Parc national du Canada Banff et du club des naturalistes de la vallée de la Bow (Bow Valley Naturalists). Dave Dalman, Dave Hunter et Joanne Cairns ont joué un rôle important dans la mise en œuvre en 1996 du projet de recherche sur la physe des fontaines de Banff, qui se poursuit depuis sous la direction de Charlie Pacas, spécialiste des écosystèmes aquatiques au Parc national du Canada Banff et président de l’équipe de rétablissement de la physe des fontaines de Banff. L’aide et la participation aux mesures de rétablissement de la physe des fontaines de Banff des employés de soutien de Parcs Canada, du personnel affecté à la protection, des spécialistes en communication, d’autres membres de l’équipe de rétablissement de la physe des fontaines de Banff et des employés du lieu historique national Cave and Basin (LHNC&B) ont été très appréciées.

Une liste exhaustive des spécialistes consultés est présentée dans le rapport de situation du COSEPAC original (Lepitzki, 1997a). À cette liste, il convient d’ajouter le nom des personnes suivantes, qui ont été consultées plus récemment durant l’élaboration de la présente mise à jour du rapport de situation : Wayne Nordstrom (Centre d’information sur le patrimoine naturel de l’Alberta, Edmonton), Dave Poll (coordonnateur, espèces en péril, Parcs Canada, Centre de services de l’Ouest et du Nord, Calgary, [retraité]), Kent Prior, Ph.D. (Parcs Canada, conseiller principal, habitat essentiel, Ottawa), Lindsay Rodger (Parcs Canada, conseiller principal, rétablissement, Ottawa), Amy Wethington, Ph.D. (professeure adjointe, biologie, Chowan College, Murfreesboro [Caroline du Nord, É.-U.]), Rob Dillon Jr., Ph.D. (professeur adjoint, département de biologie, College of Charleston, Charleston [Caroline du Sud, É.-U.]), Joe Carney, Ph.D. (professeur adjoint, biologie, Lakehead University, Thunder Bay [Ontario]), et membre du Sous-comité de spécialistes des mollusques du COSEPAC), Gerry Mackie, Ph.D. (professeur émérite, biologie intégrative, University of Guelph, Guelph [Ontario]), et ancien coprésident du Sous-comité de spécialistes des mollusques du COSEPAC), et plusieurs auteurs de communications personnelles mentionnées ci-après.