Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur lepsilocarphe nain au Canada

Sommaire biographique des rédacteurs du rapport

George W. Douglas détient une M.Sc. en foresterie de la University of Washington ainsi qu’un Ph.D. en botanique de l’Université d’Alberta, à Edmonton. Il étudie les plantes rares depuis plus de 20 ans. Il a été auteur principal des Plantes vasculaires rares du Yukon (1981), co-auteur de The Rare Vascular Plants of British Columbia (1985), auteur principal desRare Native Plants of British Columbia (1998 et 2002) ainsi qu’éditeur principal de la publication Illustrated Flora of British Columbia (de 1998 à 2002). Il a été botaniste de programme au British Columbia Conservation Data Centre de 1991 à 2003. Il dirige actuellement une firme de consultation en écologie. George W. Douglas a rédigé, a co-rédigé ou est en train de rédiger 33 rapports de situation du COSEPAC.

Jenifer L. Penny détient un B.Sc. en biologie de la University of Victoria. Depuis 1995, elle travaille à titre de botaniste au British Columbia Conservation Data Centre. Elle a effectué beaucoup de travaux de terrain dans le domaine de la botanique et est auteure principale de trois rapports de situation du COSEPAC ainsi que de la section traitant des Primulacées dans l’Illustrated Flora of British Columbia (1999). Elle est co-auteure de la deuxième édition des Rare Native Vascular Plants of British Columbia (2002).

Ksenia Barton détient une M.Sc. en biologie de l’Université McGill. Spécialiste de l’écologie végétale, elle effectue depuis sept ans des travaux de recherche et d’inventaire des ressources dans toute la Colombie-Britannique. Elle a rédigé des fiches sur quatre espèces de plantes rares dans le cadre de la British Columbia Identified Wildlife Strategy. Elle vient de terminer, pour le U.S. Forest Service, des relevés à grande échelle sur les plantes rares des Black Hills, au Dakota du Sud et au Wyoming.