Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Pic de Williamson (Sphyrapicus thyroideus) au Canada

Résumé technique

Sphyrapicus thyroideus

Pic de Williamson: Williamson’s Sapsucker

Répartition au Canada : Colombie-Britannique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²)
Établie à partir des sources de données publiées et inédites (consulter, dans le rapport, la section Répartition).
43 058 km²
Préciser la tendance dans la zone d’occurrence (en déclin,
stable, en expansion, inconnue).
Augmentation historique, maintenant stable
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)? Non
Superficie de la zone d’occupation (km²)
Fondé sur l’utilisation connue de l’habitat aux environs des emplacements actuellement utilisés, surtout selon Gyug (données inédites) et d’autres sources publiées et inédites (consulter, dans le rapport, la section Répartition), et sur un rayon de 500 m pour déterminer l’utilisation de l’habitat aux environs des emplacements comprenant un seul site de reproduction connu (pas nécessairement occupé actuellement). Également fondé sur une hypothèse concernant l’existence de nids non découverts à l’extérieur des zones d’occupation qui étaient comprises dans l’estimation totale de la population. 1 016 km²
Préciser la tendance dans la zone d’occupation (en déclin,
stable, en expansion, inconnue).
Inconnu,probablement en déclin
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)? Non

Nombre d’emplacements existants (connus ou supposés).

23 emplacements dans 5 populations et cas aberrants :

  • ruisseau Hat, 1 emplacement;
  • Merritt, 3 emplacements;
  • Princeton , 1 emplacement;
  • Okanagan-Greenwood, 15 emplacements;
  • nataliae (Sillon des Rocheuses), 1 emplacement connu en 2004;
  • Hors des populations, 2 emplacements connus en 2004.
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Inconnu.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)? Non
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue). Déclin par suite de la coupe de bois et du défrichement

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.). Inconnue (minimum de un an jusqu’à la première reproduction)
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles). Estimé à 430 individus
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue. En déclin

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

Perte de l’habitat estimé à 23 % au cours des 10 dernières années par suite de la coupe de bois, et à plus de 53 % au cours des 10 prochaines années selon la coupe de bois prévue.

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)? Non
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)? ?
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).
Augmentation historique entre 1950 et 1970, mais stable depuis.
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)? Non

Énumérer les populations et donner le nombre de populations dans chacune.

  • Okanagan-Greenwood 364;
  • Princeton 20;
  • Merritt 16;
  • ruisseau Hat 12;
  • autres
    • thyroideus 8;
    • nataliae 10.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Perte de l’habitat attribuable au défrichement et à la coupe de bois.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

USAArizona (S4), Californie (S3), Colorado (S4B), Idaho (S5B), Montana (S4B), Nevada (S5), Nouveau-Mexique (S5B,S5N), Oregon (S4B,S3N), Texas (S2N), Utah (S2B), État de Washington (S4B), Wyoming (S3B).
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible? Oui
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada? Oui
Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants? Non, la principale menace est la perte de l’habitat.
Peut-il y avoir sauvetage par des populations de l’extérieur?Non

Analyse quantitative

Non déterminée

Statut actuel

  • COSEPAC :Espèce en voie de disparition (Mai 2005)
  • Colombie-Britannique : espèce inscrite sur la liste bleue comme étant sensible ou vulnérable (­sensitive or vulnerable [S3B])

Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition

Code alphanumérique : A4c, C1

Justification de la désignation : Ce pic est associé aux peuplements matures de mélèzes du centre-sud de la Colombie-Britannique. Moins de 500 individus se reproduisent au Canada. La perte de l’habitat causée par l’exploitation forestière est estimée à 23 % au cours des dix dernières années, et on prévoit une perte de 53 % de l’habitat au cours de la prochaine décennie.

Application des critères

Critère A (Population globale en déclin) : En voie de disparition, A4c

Critère B (Petite aire de répartition peu étendue, et déclin ou fluctuation) : Menacée, B2abiii, si l’on considère la population fragmentée (sinon, ne remplit pas le critère)

Critère C (Petite population globale et déclin) : En voie de disparition, C1

Critère D (Très petite population, ou aire de répartition limitée) : Menacée, D1

Critère E (Analyse quantitative) : Non réalisée