Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Couleuvre royale (Regina septemvittata)

Protection actuelle

La couleuvre royale est protégée en vertu de la Loi sur la chasse et la pêche de l'Ontario, qui interdit de capturer, de chasser, de garder en sa possession ou de vendre des reptiles sauf en vertu d'un permis (Lois refondues de l'Ontario, 1990, chapitre G.1, articles 76, 77 et 78). Comme elle fréquente un habitat aquatique, la couleuvre jouit également d'une protection accessoire en vertu du règlement sur les plaines inondables (Campbell et Perrin, 1979). L'Association pour la diffusion de l'information sur la biodiversité (ABI) classe la couleuvre royale dans la catégorie « S2 ». À l'échelle nationale, elle est classée dans la catégorie « N2 » et, à l'échelle mondiale, dans la catégorie « G5 » (Alvo et Oldham, 2000).

La couleuvre jouit de niveaux de protection divers dans l'ensemble de son aire de répartition aux États-Unis. La Arkansas Game and Fish Commission la considère comme une espèce « préoccupante » (special concern) et le Wisconsin Department of Natural Resources, comme une espèce « en voie de disparition » (endangered) (Frank et Ramus, 1994). L'Union mondiale pour la nature (UICN) classe notamment l'espèce comme « S1» en Arkansas, au Delaware, dans l'État de New York et au Wisconsin, et comme « S3 » au Mississippi (Mike Oldham, comm. pers.).