Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Gonidée des Rocheuses (Gonidea Angulata)

Protection actuelle ou autres désignations

Cote mondiale : G3

G3 = Vulnérable

Le Gonidea angulata est considéré comme une espèce vulnérable à l’échelle mondiale parce qu’il est très rare et réparti de façon locale dans toute son aire de répartition, parce qu’il occupe une aire limitée (même s’il est abondant à certains endroits) ou parce que d’autres facteurs le rendent vulnérable à l’extinction. La cote G3 s’applique aux espèces qui comptent en général de 21 à 100 occurrences ou entre 3 000 et 10 000 individus.

 

Cote provinciale : S1S3

La situation exacte du G. angulata en Colombie‑Britannique est inconnue; cependant, on pense actuellement que l’espèce est au moins vulnérable et qu’elle pourrait être en voie de disparition. Il faut mener d’autres recherches pour déterminer l’abondance et l’étendue occupée par ce taxon en Colombie‑Britannique.

 

Liste rouge

La liste rouge provinciale inclut toute espèce (ou sous‑espèce) indigène qui a le statut d’espèce disparue, en voie de disparition ou menacée en Colombie‑Britannique, ou qui est candidate à l’un ou l’autre de ces statuts.

Actuellement, le G. angulata ne bénéficie d’aucune protection particulière aux États‑Unis Cependant, Frest et Johannes (1995b, sous presse) ont recommandé qu’il soit protégé dans l’Eastside Forest Planning Area (Interior Columbia Basin). Pour l’Idaho, Frest et Johannes (2001) ont suggéré que soit exercée une surveillance étroite de l’espèce en vue de sa protection dans le cas où les populations continuaient de fléchir dans cet État.