Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le méné long au Canada – Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations de statut

La capture du méné long est interdite en Ontario. L’espèce bénéficie d’une protection spéciale aux termes du Règlement de pêche de l’Ontario de 1989 (qui a été pris sous le régime de la Loi sur les pêches du gouvernement fédéral). Le méné long a été désigné espèce préoccupante en 1987 à l’issue d’une évaluation du COSEPAC (COSEPAC, 2004), et il est inscrit comme « espèce préoccupante » à l’annexe 3 de la Loi sur les espèces en péril du gouvernement fédéral. Il figure également comme espèce « menacée » (threatened) sur la liste des espèces en péril de l’Ontario. Le méné long a été coté « en péril » (at risk) à l’échelle provinciale et « possiblement en péril » (may be at risk) à l’échelle nationale par la Situation générale des espèces du Canada. L’espèce est considérée comme « apparemment non en péril » (apparently secure) à l’échelle mondiale (G4), et elle s’est vue attribuer la cote « rare » (de S1 à S3) dans la plupart des États des États-Unis où elle est présente (tableau 2). La cote infranationale attribuée à cette espèce en Ontario est S3. Le méné long figure sur la liste des espèces « en voie de disparition » (endangered) dans les États de l’Indiana (IDNR, 2002) et du Michigan (Goforth, 2000), et il a été classé « espèce préoccupante » (species of special concern) au Wisconsin (Lyons et al., 2000).

Tableau 2 : Cotes mondiale, nationale et infranationale attribuées au méné long (Clinostomus elongatus)
ÉchelleCoteChamps de compétence
MondialeG4 
NationaleN4États-Unis
 N3Canada
InfranationaleS4Pennsylvanie
 S3S4Kentucky
 S3New York, Ontario, Wisconsin
 S1S2Michigan, Virginie-Occidentale
 S1Indiana
 SXIowa, Maryland
 SNRMinnesota, Ohio

NatureServe, 2006.