Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la gentiane blanche au Canada – Mise à jour

Information sur l’espèce

Nom et classification

En 1990, le nom scientifique généralement reconnu de l'espèce était Gentiana alba Muhl. L'espèce avait longtemps été désignée par le nom Gentiana flavida A. Gray, mais, à la suite des travaux de Pringle (1965), son nom est devenu G. alba. Cependant, certains auteurs ontariens récents (Morton et Venn, 1990; Oldham, 1996; Newmaster et al., 1998) ont repris le nom G. flavida, en s'appuyant sur Wilbur (1988), selon qui le nom G. alba, bien qu’antérieur, n’avait pas fait l’objet d’une publication valide par Muhlenberg et constituerait donc un nom illégitime aux termes du Code international de la nomenclature botanique adopté au Congrès international de botanique de Tokyo. Tous les taxinomistes ne sont pas d'accord avec cette interprétation (A.A. Reznicek, comm. pers.). En effet, selon J. Pringle (comm. pers.), même si les noms publiés dans le Catalogue de Muhlenberg ont été invalidés, G. alba demeure un nom valide en raison de son inclusion dans Genera of North American Plants de T. Nuttall (1818), source de noms validement publiés antérieure à la publication du nom G. flavida par Gray, en 1846. Dans le cas présent, le nom devient donc G. alba Muhl. ex Nuttall.

La question demeure non résolue. Le rapport de 1990 traite en détail d'autres aspects de la taxinomie de l’espèce et de l'historique de sa nomenclature. En anglais, le G. alba est connu sous divers noms. Le nom « white prairie gentian » est largement accepté au Canada, mais les Plants of Ontario (Newmaster et al., 1988) privilégient le nom « yellowish gentian » et donnent comme synonyme « white prairie gentian ». Dans l'État adjacent du Michigan, c’est le nom « white gentian » qui est utilisé (Voss, 1996 ). Un autre nom, non mentionné dans le rapport de 1990, est « yellow gentian » (Wilbur, 1988). Le G. alba appartient à la famille des Gentianacées, qui fait partie des Angiospermes (plantes à fleurs).

Description 

Le Gentiana alba est l’une des gentianes les plus robustes. La plante a souvent un port étalé. Le rhizome est vivace et donne naissance à une touffe de grosses tiges, dont les florifères mesurent de 30 à 90 cm de hauteur. Les feuilles sont grandes, ovées, vert jaunâtre et légèrement charnues. Les fleurs sont réunies en groupes denses, situés à l’extrémité des tiges et, chez les gros individus, à l’aisselle des feuilles. Les nouvelles fleurs sont blanc verdâtre chez les individus poussant en Ontario, mais sont qualifiées de blanc jaunâtre par certains auteurs. Les fleurs s’ouvrent, mais à peine, vers la fin août. Le fruit est une capsule bivalve qui s’ouvre en automne, libérant des centaines de minuscules graines ailées.