Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le dard vert au Canada

Importance de l'espèce

Le dard vert est souvent abondant dans les cours d’eau qu'il occupe en Ontario, et, par conséquent, l'espèce joue probablement un rôle important dans la conversion de l'énergie benthique dans les écosystèmes lotiques, où il sert de proie à des poissons piscivores et à d'autres vertébrés. Les travaux menés en laboratoire ont montré que le dard vert pouvait servir d'hôte aux glochidies de la villeuse haricot (Villosa fabalis), un mollusque d'eau douce en voie de disparition au Canada (McNichols et Mackie, 2003). En outre, des infections expérimentales (Yeager et Saylor, 1995) ont révélé que le dard vert pouvait aussi servir d'hôte aux glochidies de l'Epioblasma brevidens, une espèce en voie de disparition aux États-Unis.

Le dard vert revêt un intérêt considérable pour les scientifiques (Scott et Crossman, 1973) et a fait l'objet de nombreuses études, tant sur le terrain qu'en laboratoire. On ne lui connaît aucune valeur commerciale, mais il peut être capturé accessoirement pour servir d'appât. Le dard vert est un des poissons les plus colorés des eaux douces canadiennes et peut donc être intéressant comme poisson d'aquarium.