Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le lupin densiflore au Canada

Rapport de situation du COSEPAC
sur le
lupin densiflore
Lupinus densiflorus
au Canada
2005

Information sur l'espèce

Nom et classification

Nom scientifique :
Lupinus densiflorus Benth.
Synonymes (tirés de Pojar, 1999; U.S.D.A. Natural Resources Conservation Service Plants Database) :
Lupinus densiflorus Benth. var. scopulorum C.P. Smith
Lupinus microcarpus Sims var. scopulorum C.P. Smith
Lupinus densiflorus Benth. var. latilabris C.P. Smith
Lupinus densiflorus Benth. var. stenopetalus C.P. Smith
Lupinus densiflorus Benth. var. tracyi C.P. Smith
Lupinus microcarpus Sims ssp. scopulorum (C.P. Sm.) C.P. Smith
Lupinus microcarpus Sims var. densiflorus (Benth.) Jepson
Nom commun :
Lupin densiflore
Noms anglais :
dense-flowered lupine; whitewhorl lupine
Famille :
Fabacées (Légumineuses)
Grand groupe végétal :
Dicotylédones


Dans leur description des lupins du nord-ouest des États-Unis, Hitchcock et al. (1961) observaient que la taxinomie du genre Lupinus est probablement dans un état plus chaotique que celle de tout autre genre présent dans la région. Ils ont constaté que les espèces de ce genre sont extrêmement plastiques et que nombre d’entre elles s’hybrident librement. Barneby (1989) a mentionné que l’uniformité morphologique des fleurs et des gousses complique la classification du genre. Rien n’indique cependant que le Lupinus densiflorus s’hybride avec d’autres espèces de la côte nord-ouest du Pacifique.

À l’intérieur du genre Lupinus, le L. densiflorus appartient au groupe informel des Microcarpi, et son historique est complexe. L’espèce a été décrite par Bentham sous son nom actuel, mais de nombreux taxinomistes en ont fait un synonyme du L. microcarpus, espèce antérieurement décrite à partir de plantes qui avaient été cultivées en Angleterre, mais étaient issues de semences provenant sans doute du Chili. En se fondant sur plusieurs caractères morphologiques, Dunn et Gillet (1966) ont conclu que le L. densiflorus et le L. microcarpus étaient des espèces distinctes. Cependant, Riggins (1988) a contesté cette théorie et placé l’ensemble du groupe des Microcarpi dans l’espèce L. microcarpus, en se fondant sur une analyse multivariée des caractères morphologiques.

Smith (1917; 1918a,b; 1919) a décrit 5 espèces et 35 nouvelles variétés ou combinaisons appartenant au groupe des Microcarpi, mais d’autres auteurs ont par la suite refusé de reconnaître tous ces taxons. Les auteurs récents ont utilisé les noms suivants pour désigner la plante poussant dans la région de Victoria : L. densiflorus var. densiflorus (Pojar, 1999), L. densiflorus var. scopulorum (Douglas et al., 1990), L. microcarpus var. scopulorum (Hitchcock et al., 1961) et L. microcarpus var. microcarpus (Riggins et Sholars, 1993).

Dans le présent rapport, nous avons retenu le nom adopté par Pojar (1999), Lupinus densiflorus var. densiflorus. Cependant, comme les trois populations deL. densiflorus var. densiflorus mentionnées dans le présent rapport constituent les seules mentions du L. densiflorus ou du L. microcarpus au Canada, il nous a paru suffisant d’utiliser le nom Lupinus densiflorus dans le reste du rapport.


Description morphologique

Le Lupinus densiflorus est une plante annuelle à racine pivotante, habituellement ramifiée, pouvant atteindre de 20 à 30 cm de hauteur (figure 1). Les tiges sont normalement fistuleuses (creuses et cylindriques) à la base, avec une pubescence dense à clairsemée formée de poils brunâtres mous, longs et droits. Les feuilles sont composées-palmées, en partie basilaires et en partie alternes le long de la tige, avec une tendance à former des groupes serrés vers le sommet. Les folioles sont au nombre de 8 à 10, elliptiques, oblancéolées, longues de 1,5 à 3 cm; leur dessus est glabre, tandis que leur dessous est recouvert de poils étalés. Le pétiole est également très pubescent et mesure plusieurs fois la longueur des folioles. L’inflorescence est une grappe terminale pédonculée, plus courte ou plus longue que les feuilles, dense ou interrompue. Les fleurs sont verticillées, blanches à blanc jaunâtre pâle, et persistent souvent à l’état de membranes séchées lorsque la plante est en fruits. L’étendard, de 12 à 14 mm de longueur, est oblong, réfléchi et garni de poils courts sur le sillon central. Les ailes et la carène ont la marge ciliée près de la base. Le calice est bilabié; la lèvre supérieure est membraneuse, très courte (de 2 à 4 mm) et bilobée, tandis que la lèvre inférieure est verdâtre, beaucoup plus longue (de 10 à 11 mm), et tridentée. Le fruit est une gousse ovoïde à rhomboïde, hirsute (couverte de gros poils raides), longue de 1,5 à 2 cm, à style persistant. Chaque gousse produit normalement deux graines, ou parfois une seule. Les graines sont de couleur brun jaunâtre à olive et mesurent de 4 à 6 mm de longueur.


Figure 1 : Morphologie du Lupinus densiflorus

Figure 1 : Morphologie du Lupinus densiflorus

Morphologie mature de la plante (à gauche); fleur (en haut, à droite); capsule de fructification (en bas, à droite). Dessins de Ronald With, tirés de Taylor (1974).


Description génétique

Aucune étude génétique n’a encore été effectuée sur le Lupinus densiflorus, mais des travaux ont été entrepris en vue d’établir s’il existe des différences génétiques entre les populations poussant isolément en Colombie-Britannique et dans l’État de Washington et celles poussant plus au sud dans l’aire de répartition principale de l’espèce.