Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le lupin densiflore au Canada

Taille et tendances des populations

Activités de recherche

Avant de rechercher le Lupinus densiflorus sur le terrain, nous avons compilé les mentions existant dans les herbiers (Royal British Columbia Museum, University of British Columbia et University of Washington) ainsi que dans la base de données du Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique. Nous avons également établi des transects entre les sites connus. Avant de cibler avec précision certains besoins en matière d’habitat et d’utiliser une image précise de l’espèce pour la rechercher, nous avons effectué des relevés sur un territoire débordant largement des sites connus. Nous avons entrepris cette recherche à la fin de l’été, et le feuillage distinctif du L. densiflorus nous a sensiblement facilité la tâche. Nous avons poursuivi la recherche durant l’automne et le printemps, après avoir établi que l’espèce est une annuelle d’hiver. Les gros cotylédons caractéristiques de l’espèce et le flétrissement des espèces concurrentes, en automne, nous ont également aidés à repérer les individus. Le principal rédacteur du présent rapport a ainsi consacré aux activités de recherche et de mesure 16 heures durant l’été et 4 heures durant l’hiver.

Les données recueillies par les principaux rédacteurs permettent de délimiter les populations actuelles de manière très fiable, mais on ne peut pas en dire autant sur le nombre d’individus. Des études démographiques réalisées sur trois ans à une échelle détaillée semblent indiquer que les populations subissent des fluctuations bien plus importantes que celles qui ont été exposées dans le présent rapport, même si elles demeurent généralement inférieures à un ordre de grandeur (Fairbarns, en préparation).


Abondance

La zone d’occurrence actuelle du Lupinus densiflorus au Canada est de 2 km2, et les populations occupent 0,12 ha à l’intérieur de cette zone. Une des quatre populations connues a disparu. Dans le cas des autres populations, les observations antérieures comprenaient des estimations d’abondance, mais ces données semblent trop peu fiables pour permettre de dégager des tendances (voir la section « Fluctuations et tendances » ci-dessous). On peut toutefois constater que ces populations connaissent des fluctuations assez importantes. Les estimations de 2000 et 2001 indiquent un effectif total de 1 800 à 2 100 individus pour l’ensemble des trois principales populations (tableau 1).


Fluctuations et tendances

Comme les trois populations canadiennes actuelles de Lupinus densiflorus n’ont pas été échantillonnées de façon régulière ou systématique, il est impossible de dégager des tendances précises. Par ailleurs, dans le cas des plantes annuelles en général, les tendances observées quant au nombre des individus n’ont qu’une valeur limitée, étant donné la difficulté d’évaluer la partie des populations constituée par le réservoir de graines du sol et de normaliser l’effectif en fonction des conditions de croissance variant d’une année à l’autre. À l’heure actuelle, on ne dispose que des données provenant d’un dénombrement approximatif périodique de la totalité ou d’une partie de chacune des trois populations. Ces données, déposées au Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique, sont présentées dans le tableau ci-dessous.

 

Tableau 1 : Données sur le dénombrement des populations de Lupinus densiflorus en 2000 et 2001
PopulationDernière observationSuperficie occupée par la population (ensemble des colonies ou sous-populations)Nombre d’individus
1Ford et Fairbarns, 200120 m x 10 m1045
2Ford et Fairbarns, 200120 m x 12 m227
3Penny, Fairbarns et Ford, 200020 m x 40 m600 - 800
4Ford, 20010 m20

 

Tableau 2 : Données sur les tendances démographiques du Lupinus densiflorus
PopulationObservateur et dateProportion examinéeNombre d’individus
1M. Fairbarns, 2002Toute la population200-300
2J. Macoun, 1887Proportion inconnue87
2J. Penny, 1999Partie de la population60-70
3A. Ceska, 1993Partie de la population200
3M. Fairbarns, 2002Toute la population800


Immigration de source externe

La santé et la viabilité des populations de Lupinus densiflorus de l’État de Washington et de Californie n’ont pas été évaluées. Les renseignements que nous avons obtenus du personnel du programme NatureServe Heritage et dans le site web de ce programme semblent indiquer que l’espèce n’est pas surveillée dans ces États. Comme il a été mentionné dans la section « Nom et classification », la taxinomie des populations du sud et du nord soulève des interrogations; il est donc possible que les populations de l’État de Washington constituent la seule source étrangère de graines viables pour le rétablissement de l’espèce dans les milieux actuellement occupés par les populations canadiennes. Cela dit, le transfert naturel de graines de l’État de Washington à la Colombie-Britannique est très improbable, étant donné la vaste étendue de milieux marins hostiles qui sépare Victoria, dans l’île de Vancouver, de l’île San Juan, dans l’État de Washington.