Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la dysnomie ventrue jaune, l'épioblasme tricorne, le pleurobème écarlate, la mulette du Necturus et la villeuse haricot au Canada (version finale)


10. Habitat – Mulette du Necturus

Identification de l'habitat

La Société canadienne pour la conservation de la nature (SCCN, 1999) déclare que l'on trouve fréquemment la mulette du Necturus dans le sable ou la vase sous des pierres plates situées dans des zones de rapides, où elle peut être abondante. Cet habitat correspond à celui de son hôte, le necture tacheté. Gordon et Layzer (1989) rapportent que l'on dispose de relevés sur des sections peu profondes de ruisseaux et de grandes rivières dont les vitesses de courant à mi-profondeur vont de petites à grandes. Selon eux, on peut trouver cette espèce dans la vase sous les galets et les roches, mais principalement sous les grandes roches plates. Selon Cummings et Mayer (1992), on trouve cette moule dans des rivières de taille moyenne à grande, sur des bancs de vase ou de gravier ainsi que sous des galets ou des pierres plates. Au cours des relevés effectués dans le bassin de la rivière Meramec, au Missouri, Buchanan (1980) a trouvé des mulettes du Necturus sous de grandes roches plates situées sur un substrat composé de gravier, de galets et de roches, à 3 pouces de profondeur dans des rapides. En 1999, treize spécimens vivants ont été recensés dans la rivière Sydenham est, près de Florence, dans un habitat semblable.

On observe souvent des mulettes du Necturus regroupées en grand nombre. En effet, plusieurs centaines d'individus peuvent être étroitement rassemblées sous une seule roche plate. La raison pour laquelle on observe des mulettes du Necturus en si grandes concentrations s'esplique par le lien étroit entre la moule et son hôte (Parmalee et Bogan, 1998). Howard (1951) a supposé que les nectures tachetés se nourrissent de mulettes du Necturus adultes alors qu'elles se déplacent d'un lieu sûr à un autre. Pendant ce processus, ils deviennent très infestés par des glochidies. Lorsque les glochidies deviennent adultes, elles sont probablement libérées dans la retraite de la moule salamandre, c.-à-d., sous d'autres grandes pierres plates.

Habitat présentement occupé

Les méthodes servant à délimiter l'habitat présentement occupé par la mulette du Necturus sont les mêmes que celles utilisées pour la dysnomie ventrue jaune.

Description géospatiale

L'habitat présentement occupé par la mulette du Necturus se limite à un tronçon de 50 km de la rivière Sydenham est (figure 23).

Description fonctionnelle

Parmi les zones définies dans la section Habitat présentement occupé, on considère que seules celles qui affichent les caractéristiques décrites ci-dessous constituent un habitat qui doit faire l'objet de mesures de conservation :

  • zones humides permanentes;
  • sections de cours d'eau d'un ordre supérieur à 2;
  • zones affichant des dépôts de sable (< 2 mm) ou de vase sous de grandes pierres plates;
  • zones où les débits sont de constants à modérés (populations riveraines seulement).

Habitat occupé autrefois

On sait que la mulette du Necturus a déjà été présente dans plusieurs secteurs de la rivière Détroit et un secteur du ruisseau Bear situé dans le bassin hydrographique de la rivière Sydenham, dans la rivière Thames, à London, et dans le delta de la rivière Sainte-Claire.

Figure 23. Habitat présentement occupé par la mulette du Necturus dans la rivière Sydenham
Figure 23. Habitat présentement occupé par la mulette du Necturus dans la rivière Sydenham