Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Nous aimerions connaître votre opinion

En répondant aux questions suivantes, vous aiderez le gouvernement fédéral à comprendre les avantages et les impacts de l’ajout des narvals et de deux populations de baleines boréales (population de la baie d’Hudson et du bassin de Foxe et population du détroit de Davis et de la baie de Baffin) à la liste de la LEP.

Veuillez remplir le questionnaire ci-dessous et nous envoyer vos réponses par la poste

Région du Centre et de l’Arctique

Coordonnateur de la LEP

Institut des eaux douces

Pêches et Océans Canada

501, avenue University

Winnipeg (Manitoba)

R3T 2N6

par télécopieur            (204) 983-5192

ou par courriel             fwisar@dfo-mpo.gc.ca

La date limite pour recevoir les commentaires est le 31 mars 2006.

Si vous avez des questions ou des commentaires au sujet de la Loi sur les espèces en péril ou au sujet de ce processus de consultation, veuillez nous écrire à l’adresse mentionnée ci-dessus ou nous téléphoner au numéro (204) 984-0599.

MERCI

Votre nom (facultatif) :

Population de narvals

Qu’est-ce qui vous intéresse chez les narvals?

(par exemple : pêche/chasse comme source de nourriture, tourisme, guidage, recherche, etc.)

 

1) Êtes-vous d’accord pour que le gouvernement du Canada ajoute les narvals à la liste de la LEP?

Oui Non

Pourquoi?

 

 

 

 

 

2a) En vous basant sur ce que vous avez appris au sujet de la Loi sur les espèces en péril, pensez-vous que l’ajout des narvals à la liste de la LEP aura des retombées sur vos activités?

Oui Non

b) Dans l’affirmative, ces retombées vont-elles être positives ou négatives? Précisez pourquoi.

 

 

 

 

 

c) Si vous croyez que l’ajout des narvals à la liste de la LEP aura des retombées négatives sur vous ou sur vos activités, pouvez-vous proposer des moyens de réduire l’impact?

 

 

 

 

 

3. Pensez-vous que vous pourriez contribuer à la conservation des narvals à titre de particulier ou d’organisme? Pouvez-vous donner quelques exemples d’activités?

 

 

 

4. Pour être efficace, le rétablissement ou la conservation des espèces en péril doit mettre en jeu une collaboration entre les organismes et les particuliers qui connaissent les espèces en question et les menaces qui pèsent sur elles. À votre avis, quels organismes ou particuliers devraient participer à la conservation ou au rétablissement des narvals?

 

 

 

 

 

5. Veuillez nous faire part de tout autre commentaire que vous jugerez utile (joignez des feuilles séparées au besoin).

 

 

 

 

 

VEUILLEZ FAIRE PARVENIR VOS COMMENTAIRES AVANT LE 31 mars 2006

Votre nom (facultatif) :

Population de baleines boréales qui vous intéresse :

Population de la baie d’Hudson et du basin de Foxe

  Population du détroit de Davis et de la baie de Baffin

Qu’est-ce qui vous intéresse chez les baleines boréales?

(par exemple : pêche/chasse comme source de nourriture, tourisme, guidage, recherche, etc.)

 

1) Êtes-vous d’accord pour que le gouvernement du Canada ajoute les baleines boréales à la liste de la LEP?

Oui Non

Pourquoi?

 

 

 

 

2a) En vous basant sur ce que vous avez appris au sujet de la Loi sur les espèces en péril, pensez-vous que l’ajout des baleines boréales à la liste de la LEP aura des retombées sur vos activités?

Oui Non

b) Dans l’affirmative, ces retombées vont-elles être positives ou négatives? Précisez pourquoi.

 

 

 

 

 

c) Si vous croyez que l’ajout des baleines boréales à la liste de la LEP aura des retombées négatives sur vous ou sur vos activités, pouvez-vous proposer des moyens de réduire l’impact?

 

 

 

 

3. Pensez-vous que vous pourriez contribuer  à la conservation des baleines boréales à titre de particulier ou d’organisme? Pouvez-vous donner quelques exemples d’activités?

 

 

 

 

4. Pour être efficace, le rétablissement ou la conservation des espèces en péril doit mettre en jeu une collaboration entre les organismes et les particuliers qui connaissent les espèces en question et les menaces qui pèsent sur elles. À votre avis, quels organismes ou particuliers devraient participer à la conservation ou au rétablissement des baleines boréales?

 

 

 

 

5. Veuillez nous faire part de tout autre commentaire que vous jugerez utile (joignez des feuilles séparées au besoin).

 

 

 

 

VEUILLEZ FAIRE PARVENIR VOS COMMENTAIRES AVANT LE 31 mars 2006