Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Plan de gestion de l’épaulard du large (Orcinus orca) au Canada [version finale]

Annexe I. Terminologie - évaluation des menaces et des PCTBP

Tableau 5. Détails sur les termes utilisés pour l’évaluation des menaces pesant sur la population d’épaulards du large du Pacifique Nord-Est.

Les termes proviennent du document d’Environnement Canada « Guideline for identifying and mitigating threats to species at risk » (Lignes directrices pour l’identification et l’atténuation des menaces pesant sur les espèces en péril) (EC, 2006).

TERMESCLASSIFICATIONDÉFINITIONS
IncertitudeFaibleL’effet de la menace présente un lien causal avec la diminution de la viabilité de la population et est susceptible d’entraîner l’échec de l’atteinte des objectifs du plan de gestion.
MoyenneL’effet de la menace est corrélé avec la diminution de la viabilité de la population et a une incidence négative sur les objectifs du plan de gestion.
ÉlevéL’effet négatif de la menace sur la viabilité de la population ou sur l’atteinte des objectifs du plan de gestion est présumé ou plausible.
GravitéNégligeableLa menace n’a pas d’effet détectable sur la population.
FaibleLes effets de la menace sont sublétaux et entraîneront probablement des changements de comportement à court terme.
ModéréeLes effets de la menace entraînent des changements comportementaux ou physiologiques chroniques (p. ex. possibilité de déplacement à long terme hors de l’habitat).
ÉlevéeLes effets de la menace sont létaux.
InconnueL’information disponible est insuffisante pour que l’on puisse établir la mesure dans laquelle la menace peut affecter la viabilité de la population.
Potentiel
d’atténuation
FaibleLa mise en œuvre de mesures pour atténuer ou éviter les impacts sur la viabilité de la population est impossible ou sera vraisemblablement un échec.
ModéréLa mise en œuvre de mesures pour atténuer ou éviter les impacts sur la viabilité de la population est faisable et susceptible de donner certains résultats.
ÉlevéLa mise en œuvre de mesures pour atténuer ou éviter les impacts sur la viabilité de la population est en cours et il devrait être très facile d’appliquer, à l’avenir, des mesures qui seront vraisemblablement très fructueuses.
InconnuL’information disponible ne nous permet pas d’établir s’ il est possible d’atténuer les effets de la menace.

 

Tableau 6. Produits chimiques toxiques bioaccumulatifs persistants (PCTBP) qui peuvent constituer un risque pour les épaulards du large.

Le tableau suivant est tiré de la version finale du Programme de rétablissement des épaulards résidents du Nord et du Sud (MPO, 2008).

PolluantUtilisation/sourcePersistantBioaccumulatifRisques
DDT
Dichlorodi-phényle trichloroéthane
Pesticide utilisé dans certains pays, banni en Amérique du Nord, persiste dans les eaux de ruissellement 30 ans après l’interdiction d’usage, pénètre dans l’atmosphère à partir des régions où il est encore en usage.ouiouiTroubles de la reproduction, immunosuppression, effets sur les glandes surrénales et thyroïdiennes.
BPC
Biphényles polychlorés
Transformateur électrique et fluide de condensateur, usage restreint en Amérique du Nord, mais pénètre dans l’environnement par les eaux de ruissellement, les déversements accidentels et l’incinération.ouiouiTroubles de la reproduction, anomalies squelettiques, immunotoxicité et perturbations endocriniennes.
Dioxines et furanesSous-produit du blanchiment au chlore, de la fabrication du bois et de la combustion incomplète. Les usines représentent maintenant une source moins importante. Les sources courantes comprennent la combustion de bois chargé de sel, les incinérateurs municipaux, la combustion résidentielle de bois de chauffage et de déchets de bois, les eaux de ruissellement provenant des boues d’épuration et le traitement du bois.ouiouiDommages au thymus et au foie, anomalies congénitales, troubles de la reproduction, perturbations endocriniennes, immunotoxicité et cancer.
HAP
Hydrocarbures aromatiques polycycliques persistants
Sous-produit de la combustion de carburant, fusion de l’aluminium, traitement du bois, déversements accidentels d’hydrocarbures, usines métallurgiques et cokeries, usines de pâtes et papiers.ouinonCancérogène.
Ignifuges, surtout PBB et PBDE
Éthers diphényliques polybromés
Ignifuges; dans les composants électriques et boîtiers de téléviseurs et d’ordinateurs, dans le textile et les rembourrages dans les automobiles, très répandu dans l’environnement. Deux des trois PBDE sont bannis en Europe. Ces deux mêmes produits ont été retirés du marché en Amérique du Nord en 2005, mais un produit (décaPBDE) est encore utilisé à l’échelle mondiale.ouiouiPerturbations endocriniennes, dommages au foie et à la thyroïde.
PFO
Perfluro-octane sulfonate
Agents antitaches, hydrofuges et oléofuges (présent dans le Scotchgard jusqu’à tout récemment), mousse extinctrice, ignifuges, insecticides et frigorigènes, très répandu dans l’environnement.ouioui (dans le sang, le foie, les reins et les muscles)Favorise la croissance de tumeurs.
TBT, DBT
Tributylétain Dibutylétain
Pesticide (peinture antisalissures) utilisé sur les navires.ouiouiInconnu, mais associé récemment à une perte de l’ouïe.
PCP
Paraffines polychlorées
Ignifuges, plastifiants, peintures, agents de scellement et additifs utilisés dans les huiles lubrifiantes.ouiouiPerturbations endocriniennes.
PCN
Naphtalènes polychlorées
Isolants pour navires, fils électriques et condensateurs, additif pour huiles de moteur, incinérateurs municipaux et fabriques de chlore et de soude caustique, contaminant dans les BPCouiouiPerturbations endocriniennes.
APE
Alkylphénols éthoxylés
Détergents, shampooings, peintures, pesticides, plastifiants, usines de pâtes et papiers, industrie du textile, présents dans les effluents d’eaux usées et les sédiments.modérémodéréPerturbations endocriniennes.
TPC
Terphényles polychlorés
Ignifuges, plastifiants, lubrifiants, encres et agents de scellement, pénètre dans l’environnement par les eaux de ruissellement.ouiouiPerturbations endocriniennes et troubles de la reproduction.

Références : Grant et Ross, 2002, principalement, mais aussi Lindstrom et coll., 1999, Hooper et MacDonald, 2000, Kannan et coll., 2001, Hall et coll., 2003; Van deVijver et coll., 2003, Rayne et coll., 2004, et Song et coll., 2005.