Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport du COSEPAC sur la situation Brosme au Canada

Remerciements

Nous remercieons David Kulka, (St. John’s, Terre-Neuve) et Diane Archambault (Mont-Joli, Québec) du ministère des Pêches et des Océans (MPO), et particulièrement Lei Harris (Station biologique de St. Andrews, MPO), qui ont fourni des données sur le brosme provenant des relevés des navires scientifiques. Lisa Palmer, de la division des poissons du musée national d’histoire naturelle de la Smithsonian Institution, a fourni l’illustration du Brosme (no P02360) réalisée par H.L.Todd, qu’on trouve à la page couverture. Tarah Cunningham, du département de biologie de la Memorial University, a signalé plusieurs des ouvrages cités. Don Clark, Peter Comeau, Lei Harris, Kent Smedbol et Rob Stephenson, de la Station biologique de St. Andrews du MPO, ainsi que d’autres employés du COSEPAC et du MPO qui ont assisté à la réunion nationale d’évaluation scientifique des espèces en péril d’Halifax, ont aussi contribué à la rédaction du présent rapport en abordant plusieurs aspects de la biologie et de la répartition du brosme et en commentant les versions préliminaires. Nous remercieons Doug Swain, du MPO, avec qui nous avons discuté du calcul du pourcentage de déclin. Loretta O’Brien (NMFS, Woods Hole) a aimablement fourni des données sur les brosmes du golfe du Maine. Nous tenons également à remercier Richard Haedrich (COSEPAC), Henry Lear (MPO – Ottawa), David Coffin et W.C. Reardon, qui ont apporté leurs commentaires sur le rapport de situation. Ce rapport de situation a été financé par le Service canadien de la faune d’Environnement Canada.