Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport du COSEPAC sur la situation Brosme au Canada

Information sur l'espèce

Nom et classification

Le Brosme brosme (Ascanius, 1772) est une espèce gadiforme de la famille des Gadidés. Il fait partie de la vingtaine d’espèces apparentées à la morue recensées sur la côte Est du Canada. Le Brosme brosme, communément appelé « brosme » en français, constitue un genre monotypique. Parmi ses noms communs dans les autres langues figurent « cusk » (anglais), « cusk », « tusk », « torsk » (norvégien) et « menek » (russe) (Scott et Scott, 1988).

 

Description

Le brosme est une espèce démersale relativement robuste à nage lente. Sa tête est trapue, et son corps, allongé, atteint une longueur totale maximale d’une centaine de centimètres (Cohenet al., 1990). Le brosme possède une nageoire dorsale et une nageoire anale. Toutes deux allongées, ces nageoires s’étendent vers l’arrière pour rejoindre la nageoire caudale arrondie (Scott et Scott, 1988; Collette et Klien-MacPhee, 2002). Le brosme se distingue de tous les autres membres de la famille des Gadidés qui vivent dans l’ouest de l’Atlantique du fait qu’il ne possède qu’une seule nageoire dorsale. La présence d’un seul barbillon sous le menton et d’une seule nageoire dorsale est un caractère qui permet de l’identifier parmi les autres Gadidés. La manière dont les nageoires anale et dorsale sont reliées à la nageoire caudale est également distinctive : elles sont attachées à la nageoire caudale à la base, mais séparées d’elle par des encoches nettes (Svetovidov, 1948;Scott et Scott, 1988; Pethon, 1989; Collette et Klien-MacPhee, 2002). Les petites nageoires pelviennes, situées sous les nageoires pectorales arrondies et en forme de brosse, présentent 4 ou 5 rayons. Toutes les nageoires sont épaisses et charnues à la base (Collette et Klien-MacPhee, 2002). Les rayons ne sont visibles qu’à la marge. Le corps est recouvert d’écailles minuscules profondément enfoncées (Wheeler,1969). La couleur est variable : dans le nord-est de l’Atlantique, le brosme peut être gris pâle avec une teinte brunâtre, les flancs sont plus pâles, et le ventre devient blanc grisâtre. Dans l’ouest de l’Atlantique, le brosme peut être rougeâtre foncé ou brun verdâtre, parfois brun pâle; le ventre est crème ou blanc (Bigelow et Schroeder, 1953;Scott et Scott, 1988;Collette et Klien-MacPhee, 2002).

 

Population importante à l’échelle nationale

Dans le présent rapport, le brosme est considéré comme une seule unité évolutionnaire significative (UES). Sa répartition spatiale limitée, le gros de la population se trouvant entre les 41e et 44e degrés de latitude nord (golfe du Maine et Sud du plateau néo-écossais) (figure 1), est étonnante pour un gadidé de la plate-forme continentale. Cette caractéristique ainsi que le manque d’études sur la variation méristique, morphométrique et génétique des brosmes de l’ouest de l’Atlantique nous incitent à considérer les individus de l’espèce comme faisant partie d’une même population (UES) dans le nord-ouest de l’Atlantique. La seule étude génétique sur le brosme met l’accent sur les individus provenant du Groenland et de zones plus à l’est. Des analyses d’hétérogénéité ont montré que les brosmes de l’est et ceux de l’ouest (Groenland) de l’Atlantique représentent probablement des fonds génétiques différents (Johansen et Nævdal, 1995).

 

Figure 1.  Répartition du Brosme brosme dans l’ouest de l’Atlantique Nord.

 

Figure 1.  Répartition du Brosme brosme dans l’ouest de l’Atlantique Nord. La figure, fournie par le Projet d’évaluation stratégique de la côte Est de l’Amérique du Nord (PESCEAN), est disponible en anglais à la page Web suivante :http://www-orca.nos.noaa.gov/projects/ecnasap/ecnasap.html.