Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la loutre de mer

Annexe B: Définitions relatives au tableau de classification des menaces antrophiques

Les définitions suivantes sont tirées de l’ébauche des lignes directrices sur l’identification et l’atténuation des menaces pesant sur les espèces en péril préparée par Environnement Canada (1er février 2007).

 Définitions des menaces

 Catégorie de menace – Catégorie générale indiquant le type de menace. Les catégories sont les suivantes.

  • Perte d’habitat ou détérioration de l’habitat
  • Espèces exotiques ou envahissantes
  • Changements dans la dynamique écologique ou les processus naturels
  • Pollution
  • Mortalités accidentelles
  • Utilisation non respectueuse
  • Perturbation ou harcèlement
  • Climat et désastres naturels
  • Processus naturels ou activités
Menace générale
D’ordinaire l’activité générale occasionnant la menace particulière. À déterminer par l’auteur du rapport de situation ou le planificateur/équipe chargé du rétablissement.
Menace particulière
Facteur ou stimulus spécifique imposant une contrainte à la population. À déterminer par l’auteur du rapport de situation ou le planificateur/équipe chargé du rétablissement. Il est à noter que ce ne sont pas toutes les menaces qui peuvent être précisées aux trois niveaux de cette hiérarchie de classification. En conséquence, en pareille situation, préciser s’il s’agit d’une menace générale ou particulière.
Contrainte
Se dit d’un stress imposé à un attribut démographique, physiologique ou comportemental d’une population à la suite d’une menace identifiée ou non identifiée qui entraîne une réduction de la viabilité de l’espèce. À déterminer par l’auteur du rapport de situation ou le planificateur/équipe chargé du rétablissement.
Envergure
Indique si la menace est étendue, localisée ou inconnue dans l’aire de répartition de l’espèce.
Occurrence
Indique si la menace est historique (a contribué au déclin mais n’affecte plus l’espèce), courante (affecte l’espèce présentement), imminente (devrait affecter l’espèce très bientôt), prévue (peut affecter l’espèce dans le futur) ou inconnue. Le cas échéant, indiquer également si l’occurrence diffère entre d’une part les populations « locales » ou des portions moins grandes de l’aire de répartition et d’autre part l’aire de répartition complète de l’espèce.
Fréquence
Indique si la menace est d’occurrence ponctuelle, saisonnière (soit du fait que l’espèce est migratrice ou que la menace ne survient qu’à certains moments de l’année – indiquer la saison), continue (constante), récurrente (se reproduit de temps à autre, mais non sur base annuelle ou saisonnière) ou inconnue. Le cas échéant, indiquer également si l’occurrence diffère entre d’une part les populations « locales » ou des portions moins grandes de l’aire de répartition et d’autre part l’aire de répartition complète de l’espèce.
Certitude causale
Indique si les meilleures connaissances disponibles sur la menace et ses impacts sur la viabilité de la population sont élevées (les preuves associent de façon causale la menace aux contraintes à la viabilité de la population), modérées (corrélation entre la menace et la viabilité de la population, opinion d’experts, etc.), ou faibles (menace supposée ou plausible uniquement). Doit refléter de façon générale les faits connus à l’égard de la menace afin de nous renseigner sur le risque que la menace ait été mal diagnostiquée. Le cas échéant, indiquer également si l’occurrence diffère entre d’une part les populations « locales » ou des potions moins grandes de l’aire de répartition et d’autre part l’aire de répartition complète de l’espèce.
Gravité
Indique si la gravité de la menace est élevée (très grand effet au niveau de la population), modérée, faible ou inconnue. Le cas échéant, indiquer également si l’occurrence diffère entre d’une part les populations « locales » ou des portions moins grandes de l’aire de répartition et d’autre part l’aire de répartition complète de l’espèce.
Degré de préoccupation
Indique si la gestion de la menace est une préoccupation générale élevée, moyenne ou faible pour le rétablissement de l’espèce, en tenant compte de tous les facteurs susmentionnés.
Locale
Indique que l’information sur la menace se rapporte à un endroit précis ou à une petite partie de l’aire de répartition de l’espèce.
Aire de répartition complète
Indique que l’information sur la menace se rapporte à l’ensemble de l’aire de répartition ou à une grande partie de l’aire de répartition de l’espèce.