Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur de l'épilobe densifore (Epilobium densiflorum) au Canada

Information sur l’espèce

Nom et classification

Nom scientifique :

Epilobium densiflorum (Lindl.) Hoch et Raven

Synonymes :

  • Boisduvalia densiflora (Lindl.) Wats.
  • Oenothera densiflora Lindl.

Nom commun :

épilobe densiflore

Nom anglais :

dense spike-primrose

Famille :

Onagracées

Grand groupe végétal :

Dicotylédones

Description

L’Epilobium densiflorum est une plante herbacée annuelle à racine pivotante. Les tiges mesurent de 15 à 100 cm de hauteur, sont simples ou ramifiées dans leur partie supérieure, et leur épiderme se détache dans leur partie inférieure. La pubescence de la plante est dense et blanche à longue et souple ou rigide, et elle est parfois glanduleuse. Les feuilles sont alternes (sauf près de la base), sessiles ou presque, lancéolées (mais étroitement ovées dans l’inflorescence), longues de 1 à 8,5 cm, entières ou bordées de dents fines et espacées. Les feuilles supérieures sont pubescentes. Les fleurs sont réunies en une inflorescence densément feuillue comprenant un épi terminal et plusieurs épis latéraux. L’hypanthium mesure 1,5 à 4 mm de longueur. Les pétales sont longs de 3 à 10 mm, blancs à violet-rose, échancrés au sommet. Les sépales sont longs de 2 à 9 mm. Les stigmates sont généralement entiers, ou rarement quadrilobés. Les fruits sont des capsules plus ou moins fusiformes, longues de 0,4 à 1,1 cm, à poils longs et à bec très court. Chacune renferme quatre loges qui se fendent au milieu à maturité. Chaque loge produit de trois à six graines, plates, longues de 1,2 à 2 mm, réticulées, glabres, brunes et dépourvues d’aigrette (Douglas et Meidinger, 1999; figure 1).

L’Epilobium densiflorum varie grandement dans toute son aire de répartition. Les sujets à pétales courts et pâles et à poils courts et non glanduleux, par rapport à la variété typique, ont été considérés comme la variété Salicina, qui n’est plus reconnue (Kartesz, 1999). Par ailleurs, dans de nombreuses flores anciennes, l’espèce est placée dans le genre Boisduvalia (B. densiflora), qui diffère du genre Epilobium par l’absence d’aigrette soyeuse au sommet des graines.

On peut confondre l’Epilobium densiflorum avec l’E. torreyi, autre espèce rare en Colombie-Britannique. Les deux espèces peuvent pousser dans la même localité. Le tableau 1 résume leurs principales différences.

Figure 1. Morphologie de l’Epilobium densiflorum : partie supérieure de la plante (à gauche); capsule (en haut, à droite); fleur (au milieu, à droite). Dessins de J.R. Janish, tirés de Hitchcock et Cronquist (1973), avec permission.

Figure 1. Morphologie de l’Epilobium densiflorum : partie supérieure de la plante (à gauche); capsule (en haut, à droite); fleur (au milieu, à droite). Dessins de J.R. Janish, tirés de Hitchcock et Cronquist (1973), avec permission.

 

Tableau 1. Caractères distinguant l’Epilobium densiflorum de l’E. torreyi.
CaractèreEpilobium densiflorumEpilobium torreyi
Longueur des pétales1-3 mm(2,5–) 3–8 (–12) mm
Capsulesétroitement fusiformesplus étroites
Cloisons internesentièrement libres des valvesadhérentes aux valves
Fleursrapprochées (l’inflorescence continue de s’allonger pendant la fructification)généralement éparses
Feuilleslancéolées à ovéeslinéaires à étroitement lancéolées
Pubescencecendrée, dense et raide à souple et clairsemée, souvent glanduleusesouple et clairsemée, plus ou moins longue

D’après Scoggan (1978-1979)