Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le kiyi du lac Ontario et le kiyi du secteur supérieur des Grands Lacs au Canada - Mise à jour

Habitat

Besoins en matière d’habitat

Le kiyi préfère les parties les plus profondes des lacs qu’il habite. On le capture rarement dans des eaux de moins de 108 m de profondeur; sa présence a été signalée à des profondeurs allant de 35 à 200 m (Koelz, 1929; Pritchard, 1931; Hile et Deason, 1947; Dryer, 1966; Anderson et Smith, 1971; Scott et Crossman, 1998). Il occupe donc des eaux claires, froides et plutôt sombres pendant toute l’année. On ne sait rien d’autre au sujet de ses préférences en matière d’habitat, bien que Koelz (1929) ait noté la capture de kiyis sur des substrats de boue et d’argile.

Tendances en matière d’habitat

L’habitat d’eau profonde privilégiée par le kiyi a probablement subi peu de changements au fil du temps (Allen et al., 1969; Berst et Spangler, 1973; Lawrie et Rahrer, 1973).

Protection et propriété

Les Grands Lacs sont de propriété publique, et tous les habitats des poissons de ces lacs sont protégés par la Loi sur les pêches du gouvernement fédéral.