Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la souris des moissons de la sous-espèce Megalotis et de la sous-espèce Dychei au Canada – Mise à jour

Information sur l'espèce

Nom et classification

La souris des moissons (Reithrodontomys megalotis, Baird) appartient à l’ordre des Rongeurs et à la famille des Cricétidés; il y a cinq espèces dans ce genre qui sont présentes aux États-Unis et au Canada. Parmi ces espèces, seule la souris des moissons est présente au Canada. Même si 17 sous-espèces de souris des moissons ont été proposées (Hall, 1981), il faudrait procéder à un examen taxinomique approfondi pour en fournir la preuve (Nagorsen, 1990). Deux sous-espèces, désignées uniquement en fonction de la morphologie, soit la R. m. megalotis et la R. m. dychei, sont présentes au Canada et leur limite septentrionale est située dans le sud de la Colombie-Britannique et de l’Alberta, respectivement.

Description morphologique

La souris des moissons, dont la masse moyenne est de 11 g (elle varie de 8 g à 15 g; Nagorsen, 2005), est l’une des plus petites souris en Amérique du Nord (Banfield, 1974; Forsyth, 1999). La queue à elle seule (bicolore, peu poilue, et blanche du côté ventral) représente près de la moitié de sa longueur moyenne totale de 136 mm (de 116 mm à 151 mm) (Cahalane, 1961; Nagorsen 2005). L’espèce a de grandes oreilles dénudées, un pelage de couleur fauve, des flancs chamois, un ventre dont la couleur varie de blanc à gris foncé, une bande longitudinale foncée au milieu du dos qui s’étend de son front jusqu’à sa queue et des pattes postérieures blanches (Banfield, 1974; Burt et Grossenheider, 1976; Nagorsen, 2005).

Il est facile de confondre la souris des moissons avec la souris sylvestre (Peromyscus maniculatus) et la souris commune (Mus musculus; Nagorsen, 2005) qui sont des espèces plus grosses. Le souriceau d’une souris sylvestre de taille comparable à une souris des moissons se distingue par son pelage gris terne, et la souris commune, par sa queue dénudée (Nagorsen, 2005).

Unités désignables

Au Canada, il y a deux unités désignables (sous-espèces) reconnues pour la souris des moissons. Les sous-espèces R. m. megalotis et R. m. dychei sont présentes dans le sud de la Colombie-Britannique et de l’Alberta, respectivement.