Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Naseux moucheté (Rhinichthys osculus) au Canada

Résumé technique

Rhinichthys osculus

Naseux moucheté – Speckled Dace

Répartition au Canada : Colombie-Britannique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence
(km²) au Canada
Calculée à partir de la figure 3 à l’aide du polygone tracé au meilleur des connaissances existantes. ~ 3 000 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).Le déclin est inféré par l’augmentation de la fréquence et de la sévérité des conditions de sécheresse de l’été. Probablement en déclin – inféré
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)? Non
Superficie de la zone d’occupation
(km²)
Fondée sur la longueur totale du ruisseau de 245 km et sur une largeur moyenne mouillée de 30,5 m (estimation de sous-bassins hydrographiques et des apports moyens en eau). 7,47 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).Le déclin est inféré par l’augmentation de la fréquence et de la sévérité des conditions de sécheresse de l’été. Probablement en déclin – inféré
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation d’occupation
(ordre de grandeur > 1)?
Des conditions de bas débit d’eau pendant des étés extrêmement secs ou des conditions de sécheresse peuvent réduire l’habitat de l’individu mature, particulièrement dans les radiers (consulter la section Aire de répartition canadienne) : Possible
Nombre d’emplacements actuels
connus ou inférés.
Les rivières Kettle, West Kettle et Granby. 3
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable,
en croissance, inconnue).
Stable
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de
grandeur > 1)?
Non
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou
de la qualité de l’habitat (en déclin,
stable, en croissance ou inconnue).
Le déclin est inféré par l’augmentation de la fréquence et de la sévérité des conditions de sécheresse de l’été. En déclin

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.). De 2 ou 3 années
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles). Inconnu
Tendance de la population quant au nombre d’individus
matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.
Inféré en raison de la diminution des habitats de radiers accompagnée de l’aggravation des conditions de sécheresse. En déclin – inféré
 S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). Inconnu
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)? Inconnu
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)? S’il y a fragmentation, elle n’est pas sévère. Non
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Stable
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations
(ordre de grandeur > 1)?
Non
Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Les faibles débits qui décroissent durant l’été, la répartition limitée, laquelle peut être touchée par un seul événement important et la détérioration cumulative de l’habitat, y compris les problèmes possibles liés à la qualité de l’eau relativement aux activités industrielles (liées aux activités forestières), l’urbanisation (eaux usées) et le ruissellement des terres cultivées (p. ex. l’irrigation ou la déviation d’un cours d’eau compte tenu du changement des parcours de ruissellement et de la demande relativement au changement climatique qui entraînent des périodes prolongées de faible débit).

Effet d’une immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)? États-Unis : The Nature Conservancy – Rang mondial G5; 4 ssp. inscrites en vertu de la Endangered Species Act des États-Unis; 12 ssp. classées en péril par The Nature Conservancy.
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible? Possible, pour la partie de la population qui réside dans un rayon de 45 km de la rivière, en haut des chutes Cascade formant une boucle au sud des États-Unis (zone d’occurrence = ~ 2 km²). La possibilité d’une immigration dépend du fait que cette zone a aussi été touchée ou non. Impossible pour les populations externes situées en bas des chutes Cascade. Possible, mais limité
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada? Oui
Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individu
immigrants?
Semble limité
La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle? Les chutes Cascade forment une barrière de 30,5 m empêchant les déplacements en amont. Non susceptible. Voir plus haut

Analyse quantitative

Aucune analyse n’a été effectuée. Aucune

Statut existant

Classement de The Nature Conservancy (NatureServe 2005)

Mondial : G5

National :

  • États-Unis : N5, PS en vertu de la Endangered Species Act (plusieurs sous-espèces sont menacées ou en voie de disparition aux États-Unis). Une sous-espèce (R. osuclus reliquus) est disparue.
  • Canada : N1N2

Régional :

  • États-Unis: AZ, S3S4; CA, S5; CO, S5; ID, S5; NN, S5; NV, S5; NM, S3; OR, S4; UT, S5; WA, S4.
  • Canada : Colombie-Britannique, S1S2 (classé « rouge » par la province)
Les espèces sauvages 2000 (Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril 2001)
  • National : 6
  • Régional : Colombie-Britannique, 3
COSEPAC
  • Vulnérable (espèce préoccupante) 1980
  • En voie de disparition (2002)
  • En voie de disparition (2006)

Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition

Code alphanumérique : B1+2ab(iii)

Justification de la désignation : L’espèce est restreinte à l’axe de la rivière Kettle et à deux principaux affluents dans le centre-sud de la Colombie-Britannique, où elle semble limitée par la disponibilité d’un habitat convenable. Étant donné que cette population est isolée en amont des chutes Cascades, elle ne peut faire l’objet d’une immigration de source externe en provenance des populations américaines en aval. La rivière Kettle est un système sensible au débit qui semble subir des conditions de sécheresse de plus en plus fréquentes. L’espèce est menacée par ce débit d’eau réduit et par la demande croissante prévue en eau.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : Sans objet. Le déclin est inféré, mais le taux du déclin est inconnu.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Correspond aux critères B1+2ab(iii). La zone d’occurrence mesure 7,47 km² et existe dans 3 emplacements où un déclin continu a été observé ou est prévu en ce qui concerne la zone et la qualité de l’habitat disponible, en raison de l’augmentation des prélèvements d’eau et des conditions de sécheresse.

Critère C (Petite population globale et déclin) : Sans objet. Le nombre d’individus matures est inconnu.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Correspond au critère de la catégorie « menacée », D2– la superficie de la zone d’occupation est de 7,47 km² et elle n’est connue que dans 3 emplacements.

Critère E (Analyse quantitative) : Sans objet. Aucune donnée.