Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la tradescantie de l’Ouest (Tradescantia occidentalis) au Canada – 2013

2. Information sur la situation de l'espèce

La tradescantie de l'Ouest (Tradescantia occidentalis (Britt.) Smyth) est originaire des plaines intérieures et du plateau du Colorado de l'Amérique du Nord occidentale. À l'échelle mondiale, la plante est classée comme espèce non en péril (G5; NatureServe, 2010a). Au Canada, la tradescantie de l'Ouest est considérée comme une espèce gravement en péril (N1; NatureServe, 2010a) et a été inscrite comme espèce menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) en 2005. L'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba désignent l'espèce comme étant gravement en péril (S1; NatureServe, 2010a) et « menacée » en vertu de leurs lois respectives sur la faune ou les espèces en voie de disparition. La tradescantie de l'Ouest est plus commune aux États-Unis, où elle est considérée comme non en péril à l'échelle nationale (N5?; NatureServe, 2010a); cependant, aucune cote ne lui a été attribuée dans 17 des 18 États où elle est présente (SNR ou SNA; NatureServe, 2010a). Aucune donnée n'est disponible sur l'abondance de la tradescantie de l'Ouest aux États-Unis. On ne sait pas exactement à quel pourcentage de l’abondance et de l’aire de répartition mondiale correspondent l’abondance et l'aire de répartition de l'espèce au Canada, mais ce pourcentage est faible et se situe probablement entre 1 % et 5 % de la zone d'occurrence mondiale[1].


1 Le COSEPAC définit la zone d'occurrence comme étant « La superficie délimitée par un polygone sans angles concaves comprenant la répartition géographique de toutes les populations connues d'une espèce sauvage. » (COSEPAC, 2010).