Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la tradescantie de l’Ouest (Tradescantia occidentalis) au Canada – 2013

5. Objectifs en matière de population et de répartition

Il est peu probable que l'abondance, la présence et la répartition de la tradescantie de l'Ouest augmentent au Canada parce que l'habitat convenable de l'espèce est réduit et qu'il est très fragmenté, que les populations sont séparées par de larges étendues d'habitat non convenable, et que les populations canadiennes occupent la marge nord de l'aire de répartition de l'espèce. C’est pourquoi il est possible que l'espèce continue d'être considérée comme une espèce menacée même si les menaces sont réduites ou atténuées. Étant donné que la perte d'habitat et la dégradation de l'habitat (principalement en raison de l'empiètement par des espèces envahissantes, et des changements dans les régimes d’incendie et de pâturage) sont probablement les plus grandes menaces qui pèsent sur la tradescantie de l'Ouest, le programme de rétablissement doit mettre l'accent sur le maintien et, si possible, l'accroissement des populations existantes à long terme ainsi que sur le renversement ou la prévention d'autres déclins de la qualité de l'habitat par la mise en œuvre de pratiques de gestion bénéfiques et des mesures d'intendance.

Par conséquent, les objectifs en matière de population et de répartition pour la tradescantie de l'Ouest sont les suivants :

Maintenir et, si possible, accroître la répartition estimée actuelle des populations naturelles et, de la même façon, maintenir et, si possible, accroître la répartition de toute population naturelle nouvellement découverte.

Voici les objectifs spécifiques pour chaque population[9]:

  1. Population des dunes Lauder : maintenir des individus matures dans au moins 6 quarts de section.
  2. Population des dunes Routledge : maintenir des individus matures dans au moins 7 quarts de section.
  3. Population des dunes Elbow : maintenir des individus matures dans au moins 18 quarts de section.
  4. Population des dunes Pakowki : maintenir des individus matures dans au moins 8 quarts de section.

Rationale:

Justification :

À l’heure actuelle, il n'est pas possible de définir des objectifs quantitatifs en matière de population pour une espèce pour laquelle il n’existe pas d'estimations précises de la taille de la population ni de données à long terme sur les tendances de la population, ou pour laquelle on comprend mal l'intervalle de variation naturelle des populations. Lorsque des données de référence cohérentes et précises auront été obtenues, et lorsqu'un programme de suivi fiable aura été établi, des objectifs quantitatifs en matière de population pourront être définis.

Une diminution de la répartition de la tradescantie de l'Ouest pourrait indiquer une perte d'habitat et d'individus. Le maintien de la répartition de l'espèce au niveau actuel permettra de veiller à ce que la zone d'occurrence et l'indice de zone d'occupation soient maintenus, et que la désignation de l'espèce comme « en déclin » dans le cadre des futures évaluations du COSEPAC (c'est-à-dire classée par le COSEPAC dans la catégorie A, « déclin du nombre total d'individus matures », ou dans la catégorie B, « aire de répartition peu étendue et déclin ou fluctuation ») soit évitée (COSEPAC, 2010). Par conséquent, jusqu'à ce que des estimations fiables et précises des populations soient disponibles, l'établissement d'objectifs en matière de répartition constitue une approche plus sensée pour la planification du rétablissement de l'espèce.


9 Les occurrences ayant été prises en considération pour l’estimation de la répartition actuelle (quart de section) devaient respecter les critères suivants : les occurrences ont été décrites avec précision et exactitude au moyen d’un système de coordonnées géographique; l'habitat existe encore à cet endroit pour assurer le maintien de l'espèce; et les occurrences ont été confirmées à cet endroit au cours des 25 dernières années. Comme certaines occurrences au sein des populations n'ont été découvertes que récemment, les données sur la zone d'occupation à l’échelle du mètre carré ne sont disponibles que pour quelques occurrences. De plus, aux endroits où la zone d'occupation d’une occurrence a été mesurée sur plusieurs années, la répartition semble varier de façon naturelle d'une année à l'autre, les occurrences se joignant parfois aux occurrences voisines ou s'en séparant. Les populations de tradescanties de l'Ouest peuvent également se comporter comme des métapopulations, les colonisations et les extinctions se produisant de façon dynamique au sein du système dunaire. C’est pourquoi il est difficile d'utiliser un nombre d’occurrences pour les objectifs en matière de population ou une mesure en mètres carrés de la zone d'occupation pour les objectifs en matière de répartition. Ces mesures quantitatives peuvent cependant être utiles pour déterminer l'intervalle naturel des variations et les tendances.