Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le méné d’argent de l’Ouest au Canada

FACTEURS LIMITATIFS

L’Hybognathus nuchalis est sensible à la turbidité des eaux et à l’envasement des fonds (McAllister et Coad, 1974), causes probables du déclin des populations du Missouri et d’Ohio (Pflieger, 1971; Trautman, 1957). Hlohowskyj et al. (1989) voient un lien entre cette sensibilité et le fait que les papilles pharyngiennes sont plus fines et plus denses chez l’H. nuchalis que chez les autres espèces. L’H. amarus, qu’on ne trouve que dans le bassin du Rio Grande, et l’H. placitus, qui côtoie l’H. nuchalis dans le bassin du Mississippi (figure 3), se rencontrent souvent dans des eaux troubles. Ces espèces, apparemment bien adaptées à la vie en eaux à forte teneur en particules en suspension, sont pourvues de papilles pharyngiennes plus courtes et moins denses que celles des autres espèces (Hlohowskyj et al., 1989).

Le méné d’argent de l’Ouest et le méné d’argent de l’Est ont des papilles pharyngiennes dont les caractères sont intermédiaires entre ceux de l’H. nuchalis et ceux de l’H. amarus et de l’H. placitus (Hlohowskyj et al., 1989), et on pense qu’ils sont moins sensibles à la turbidité et à l’envasement que l’H. nuchalis. Massé et Mongeau (1976) voient un lien entre le déclin de l’H. regius (et d’autres espèces) et l’augmentation de la turbidité et de l’envasement attribuables aux vagues créées par le passage des navires dans le Saint‑Laurent, à Montréal. Le méné d’argent de l’Ouest et l’H. placitus occupent normalement des niches différentes, le premier fréquentant les bras morts et les fosses d’importants cours d’eau de plaine (Pflieger, 1980), et le deuxième, les canaux ouverts et peu profonds des cours d’eau (Gilbert, 1980).

Selon Trautman (1957), le méné d’argent de l’Ouest et le méné d’argent de l’Est sont tous deux intolérants à la turbidité des eaux et à l’envasement du fond, et une augmentation de la turbidité des eaux est probablement la cause de la disparition du méné d’argent de l’Est en Ohio.

La rivière Milk coule dans la prairie à herbe courte dont l’érosion perpétuelle entraîne un apport important de particules fines dans le cours d’eau. Certaines activités, comme le creusage de canaux et le surpâturage, pourraient aggraver l’envasement déjà important de la rivière et entraîner la disparition du méné d’argent de l’Ouest de son aire canadienne (Willock, 1968).