Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Moqueur des armoises (Oreoscoptes montanus)

Répartition

Répartition nord-américaine

L’espèce se reproduit depuis l’extrême-sud de la Colombie-Britannique, le centre de l’Idaho et le centre-sud du Montana jusqu’au nord-est de l’Arizona, au centre-ouest et au nord du Nouveau-Mexique, au nord du Texas et à l’ouest de l’Oklahoma, en passant par le Grand Bassin (American Ornithologists’ Union, 1998) [figure 1]. Il se reproduit également, du moins irrégulièrement, dans le sud-est de l’Alberta et le sud de la Saskatchewan (Godfrey, 1986; O’Shea, 1988). L’aire d’hivernage du Moqueur des armoises s’étend à partir du centre de la Californie, du sud du Nevada, du nord de l’Arizona, du centre du Nouveau-Mexique et du centre du Texas jusqu’au centre du Mexique (American Ornithologists’ Union, 1998). La figure 2 illustre la répartition des aires de reproduction d’après les données du Relevé des oiseaux nicheurs.

Répartition canadienne

Au Canada, le Moqueur des armoises ne se reproduit régulièrement que dans le sud des vallées de l’Okanagan et de la Similkameen, en Colombie-Britannique (Godfrey, 1986) [figure 3]. Il se reproduit irrégulièrement dans le sud-ouest de la Saskatchewan (Eastend et Govenlock; Godfrey, 1986) et dans le sud-est de l’Alberta (au sud de Medicine Hat; O’Shea, 1988) [figure 4].

 

Figure 1. Répartition du Moqueur des armoises (d’après Cannings, 1992)

Figure 1. Répartition du Moqueur des armoises (d’après Cannings, 1992).

NEED TRANSLATION FOR ILLUSTRATION. Jo.

Figure 2.  Répartition des aires de reproduction du Moqueur des armoises, d’après les données du Relevé des oiseaux nicheurs

Figure 2.  Répartition des aires de reproduction du Moqueur des armoises, d’après les données du Relevé des oiseaux nicheurs.

La répartition de l’espèce au Canada n’a guère changé au cours de la dernière décennie. En Colombie-Britannique, on observe encore des moqueurs des armoises tous les ans dans les secteurs du poste frontalier de Chopaka et du lac Kilpoola de la vallée de la Similkameen, et presque tous les ans à White Lake, près d’Oliver. L’observation récente la plus intéressante pourrait être la découverte d’un vieux nid à l’ouest du ruisseau Cache, le long du fleuve Fraser (Campbell et al., 1997). On avait déjà signalé trois fois le chant de l’oiseau dans la vallée de la Thompson et une fois dans la vallée du Fraser, près de Lytton (Cannings, 1992), mais c’est la première indication d’une nidification possible dans ce secteur. Autre observation digne de mention, on a entendu un mâle chanter juste à l’est d’Oliver en 1992 (S.G. Cannings, comm. pers.). Bien qu’on n’y ait pas trouvé de nid, c’était la première mention à cet endroit depuis plus de 60 ans (Darcus, 1932).

Un couple de moqueurs des armoises a niché en Alberta de 1988 à 1990, mais on ne l’a pas revu depuis (D. Baresco, comm. pers.). Il n’y a pas eu de mentions récentes en Saskatchewan, ce qu’on peut cependant attribuer au manque d’effort d’observation plutôt qu’à l’absence complète d’oiseaux (W. Harris, comm. pers.).

Figure 3.  Sites du sud des vallées de l’Okanagan et de la Similkameen où l’on sait ou présume que des moqueurs des armoises nichent

Figure 3.  Sites du sud des vallées de l’Okanagan et de la Similkameen où l’on sait ou présume que des moqueurs des armoises nichent (d’après Cannings, 1992).

Figure 4.  Sites des observations de moqueurs des armoises en Alberta et en Saskatchewan; les étoiles indiquent des sites de reproduction connus : 1 : Grande Prairie; 2 : Calgary; 3 : Drumheller; 4 : Bindloss; 5 : Rivière Milk, à l’est d’Aden; 6 : Orion; 7 : Manyberries; 8 : Sentier Black and White, au sud-est de Medicine Hat; 9 : Walsh; 10 : Merryflat; 11 : Govenlock; 12 : Ruisseau Battle, cours inférieur; 13 : Eastend; 14 : Rivière Frenchman, au sud de Shaunavon; 15 : Braddock; 16 : Matador; 17 : Rosefield; 18 : Ruisseau Otter; 19 : Lac Porter; 20 : Regina; 21 : Ruisseau Big Muddy; 22 : Bromhead

Figure 4.  Sites des observations de moqueurs des armoises en Alberta et en Saskatchewan; les étoiles indiquent des sites de reproduction connus : 1 : Grande Prairie; 2 : Calgary; 3 : Drumheller; 4 : Bindloss; 5 : Rivière Milk, à l’est d’Aden; 6 : Orion; 7 : Manyberries; 8 : Sentier Black and White, au sud-est de Medicine Hat; 9 : Walsh; 10 : Merryflat; 11 : Govenlock; 12 : Ruisseau Battle, cours inférieur; 13 : Eastend; 14 : Rivière Frenchman, au sud de Shaunavon; 15 : Braddock; 16 : Matador; 17 : Rosefield; 18 : Ruisseau Otter; 19 : Lac Porter; 20 : Regina; 21 : Ruisseau Big Muddy; 22 : Bromhead (d’après Cannings, 1992).