Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Moqueur des armoises (Oreoscoptes montanus)

Importance de l'espèce

Le Moqueur des armoises est une des rares espèces d’oiseaux qui dépendent totalement des habitats d’armoises pour leur survie. Cette espèce monotypique d’un genre monotypique a disparu de plusieurs localités au cours du siècle dernier, à mesure que les parcours d’armoises ont été convertis en terres d’agriculture intensive ou brûlés afin d’enlever le couvert arbustif. Bien que l’espèce soit encore commune au centre de son aire de répartition, les populations qui vivent aux extrémités nord et sud de l’aire sont en déclin constant.

Plusieurs espèces qui vivent dans le même milieu de steppe arbustive aride que le Moqueur des armoises sont aussi des espèces préoccupantes au Canada. Le Tétras des armoises (Centrocercus urophasianus) est considéré par le COSEPAC comme une espèce en voie de disparition au Canada, tandis que le crapaud du Grand Bassin (Spea intermontana) et le Courlis à long bec (Numenius americanus) sont considérés comme des espèces vulnérables. En Colombie-Britannique, la salamandre tigrée (Ambystoma tigrinum), le Bruant à joues marron (Chondestes grammacus) et le Bruant de Brewer figurent sur la liste rouge des espèces candidates au statut d’espèce menacée ou en voie de disparition de la province.